JPEG : vos prélèvements et virements au format européen en 2014

, par  Myriade Mutuelle santé

Après le passage à l’euro en 2002, les virements et prélèvements nationaux adopteront le format européen au plus tard le 1er février 2014.
Le Sepa (« Single euro paiement area », « espace unique de paiement en euros ») va permettre d’effectuer des paiements (prélèvements et virements) partout en Europe aussi facilement que dans son propre pays.

Ce que cela change pour vous

Concrètement, et conformément à l’article 19 de l’ordonnance 2009-866, relatif à la continuité des mandats de prélè­vement, l’autorisation que vous avez signée demeure valable pour ce ­nouveau système. Le prélèvement Sepa ­fonctionnera comme le prélèvement actuel et ­n’impliquera aucune démarche de votre part. Les relevés d’identité bancaire (RIB) délivrés par vos banques comportent déjà les coordonnées au format européen (identifiées par les codes BIC et Iban).
La demande et l’autorisation de prélè­vement seront remplacées par un mandat de prélèvement Sepa, auquel est associée une référence unique de mandat (RUM).

A savoir

A compter de 2014, vous trouverez sur les avis d’échéance deux nouvelles informations :
- l’identifiant créancier Sepa (ICS) – pour Myriade, FR91ZZZ394714 ;
- la référence unique du mandat (RUM), qui permet d’identifier le mandat de prélèvement Sepa.

En cas de question, à qui s’adresser ?

Toute demande d’information relative à un prélè­vement, demande de modification ou révocation du ­mandat de prélèvement devra être adressée, accompagnée de votre numéro d’adhérent, à : Myriade, service Consommateurs, 353, bd du ­Président-Wilson, CS 21645, 33079 Bordeaux cedex.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

ARTICLES RÉCENTS