Vaccin contre la grippe : priorité aux personnes à risque

, par  Léa Vandeputte

Dans le contexte de crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, les autorités de santé rappellent l’importance de la vaccination contre la grippe saisonnière. Cette campagne connaît un fort succès puisque cinq millions de doses ont été vendues en moins d’une semaine.

La campagne de vaccination contre la grippe 2020-2021 a débuté mardi 13 octobre. Dans un contexte sanitaire inédit, où le risque de voir circuler le virus de la grippe saisonnière en même temps que le SARS-COV2 est élevé, le vaccin est d’autant plus incontournable. Le ministère des Solidarités et de la Santé, Santé publique France, l’Assurance maladie et la Mutualité sociale agricole (MSA) « soulignent l’importance majeure d’une couverture vaccinale antigrippale élevée chez les personnes à risque, associée au bon respect des gestes barrières de tous » dans un communiqué.

Cibler certaines populations

Pour cette campagne vaccinale, l’objectif est d’approcher les 75 % de couverture vaccinale comme le préconise l’Organisation mondiale de la santé (OMS) chez les personnes ciblées par les recommandations. Il s’agit des 65 ans et plus, des adultes et des enfants souffrant de pathologies chroniques (insuffisance respiratoire, insuffisance cardiaque, diabète, insuffisance rénale, asthme, bronchopneumopathie obstructive…), des personnes obèses (avec un indice de masse corporelle égal ou supérieur à 40 kg/m2), des femmes enceintes, de l’entourage des nourrissons de moins de six mois à risque de grippe grave, des personnes immunodéprimées et, bien sûr, des professionnels de santé. L’an dernier, le taux de couverture vaccinale de ces populations n’était que de 47,8 %. Elle atteignait 52 % pour les plus de 65 ans mais n’était que de 30 % pour les moins de 65 ans à risque. L’objectif est donc d’améliorer ces chiffres en communiquant et en invitant les plus fragiles à se vacciner sans attendre. Les publics cibles et les soignants ont en effet déjà reçu un bon de prise en charge du vaccin.

Prévenir la pénurie

Ces efforts ont semble-t-il porté leurs fruits puisqu’environ cinq millions de doses ont été écoulées dans les officines en moins d’une semaine. Mais cette bonne nouvelle inquiète les pharmaciens qui craignent la rupture de stock. Les autorités de santé avaient pourtant anticipé cette hausse de la demande en commandant 30 % de doses de vaccins supplémentaires par rapport aux 12 millions de doses consommées lors de la campagne 2019-2020. Les livraisons prévues à la fin du mois d’octobre vont être avancées pour faire face aux attentes de la population. En attendant, le ministère des Solidarités et de la Santé appelle « à vacciner en priorité les personnes fragiles au début de la campagne de vaccination et à engager les personnes ne présentant pas de risque particulier, qui souhaiteraient se faire vacciner, à différer leur vaccination à début décembre ».

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.