Utilisation du téléphone portable : les règles de base

, par  Aliisa Waltari

Pour réduire le plus possible l’exposition de la population aux ondes émises par la téléphonie mobile, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) émet un certain nombre de recommandations. Par exemple, pensez à privilégier l’oreillette, le haut-parleur ou les SMS, afin de maintenir votre téléphone éloigné de votre cerveau. Lorsque vous émettez un texto, votre appareil se connecte à l’antenne relais la plus proche uniquement le temps d’envoyer le message, alors que, lors d’une conversation, la connexion est renouvelée plusieurs fois. Evitez aussi de téléphoner dans les zones de mauvaise réception (moins la couverture réseau est bonne, plus votre mobile émet d’ondes pour rester connecté) et de porter votre portable contre le cœur, l’aisselle, la hanche ou les parties génitales. Sachez en outre que les ondes électromagnétiques peuvent perturber le fonctionnement des implants électroniques (pacemaker) ; mieux vaut donc tenir votre téléphone à distance. Il est également déconseillé d’utiliser votre mobile lorsque vous vous déplacez : pour maintenir la conversation, votre appareil doit se connecter successivement à plusieurs antennes relais (à chaque nouvelle recherche, il émet à pleine puissance). Vous pouvez d’ailleurs éteindre votre appareil lorsque vous ne vous en servez pas ou le passer en mode « avion », car en veille il envoie régulièrement des signaux à l’antenne la plus proche. Enfin, attendez le plus longtemps possible avant d’équiper vos enfants, même s’ils sont adolescents : ils sont particulièrement sensibles aux ondes des téléphones portables.

DOSSIERS

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

Autisme : Quelle prise en charge aujourd’hui en France

Manque de structures adaptées et d’informations, faible coordination entre les différents intervenants, discours contradictoires de professionnels, absence d’interlocuteur unique au sein du système de soins… En France, malgré trois plans Autisme successifs, la prise en charge de ce trouble reste (...)

Plastiques, cosmétiques, alimentation…

Les perturbateurs endocriniens font désormais partie de notre environnement quotidien. Problème : ces molécules sont rendues responsables de malformations génitales, de pubertés précoces et de diminution de la fertilité. On les soupçonne également de jouer un rôle dans le développement de l’obésité, du (...)

ARTICLES RÉCENTS