Un nouveau traitement contre le cancer du sein, et bientôt un vaccin ?

, par  Isabelle Coston

Un nouveau médicament, le Trodelvy, est maintenant disponible en France pour certaines femmes atteintes d’un cancer du sein. En parallèle, un vaccin est à l’essai aux États-Unis.

Un traitement innovant contre le cancer du sein dit triple négatif, une forme particulièrement agressive de la maladie, est commercialisé depuis le 1er novembre en France. Il s’agit du Trodelvy, du laboratoire pharmaceutique américain Gilead. Grâce à la réforme du mécanisme d’accès précoce au marché pour les médicaments innovants qui permet de réduire les délais de commercialisation, sa sortie a pu être avancée, sans avoir à attendre, notamment, l’autorisation de l’Europe.

Un troisième recours quand les autres traitements ont échoué

En France, le cancer triple négatif concerne environ 15 % des patientes, soit 9 000 nouveaux cas par an. Ce type de cancer a par ailleurs la caractéristique de concerner des femmes plus jeunes que la moyenne (40 % ont moins de 40 ans) et de mal répondre aux traitements. Il induit également un risque élevé de récidive, de l’ordre de 30 % dans les trois ans qui suivent le diagnostic. Le Trodelvy pourrait donc désormais être proposé à des patientes touchées par ce type de cancer et qui n’ont plus de solution thérapeutique, ce qui représente près de 600 femmes actuellement.

Gagner du temps en espérant pouvoir un jour guérir

Pour Claude Coutier, du collectif #Mobilisationtriplettes, le Trodelvy permettrait de « doubler l’espérance de vie », a-t-elle déclaré à franceinfo, avant d’ajouter que : « Donner l’espoir d’avoir le temps de voir arriver un nouveau traitement. Cela n’a pas de prix. »
Le Trodelvy, qui sera proposé en cas de récidive avec métastases, représente donc une possibilité d’allonger la durée de survie des malades. Au stade métastatique, le cancer du sein triple négatif est généralement de mauvais pronostic. Il affiche un taux de survie à cinq ans de 11,3% et une survie médiane globale de 14 mois et demi, selon la HAS.

Un vaccin en préparation

Autre source d’espoir, un vaccin contre le cancer triple négatif est actuellement à l’essai. Il va être testé pour la première fois sur des Américaines ayant souffert de ce type de cancer et présentant un risque élevé de récidive. « À long terme, nous espérons produire un véritable vaccin préventif qui serait administré à des femmes en bonne santé pour les empêcher de développer un cancer du sein triple négatif, la forme de cancer du sein pour laquelle nous disposons des traitements les moins efficaces », a expliqué le Dr G. Thomas Budd, responsable de l’étude au Cancer Institute de la Cleveland Clinic.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)