Troubles de la mémoire : vers qui se tourner ?

, par  Vanessa Pageot-Françoise

En cas de troubles de la mémoire, votre médecin traitant reste votre premier interlocuteur. Il vous orientera, si besoin, vers une consultation spécialisée au sein d’un hôpital ou vers un neurologue libéral. Un bilan complet sera alors réalisé, comportant des tests de mémoire ainsi qu’un examen clinique et psychique. Si les troubles nécessitent un contrôle plus approfondi, vous serez pris en charge par un centre mémoire de ressources et de recherche (CMRR)*. « Avec le vieillissement, la première plainte mnésique est "Je commence à perdre la mémoire", mais l’on s’aperçoit qu’il s’agit le plus souvent d’un déficit d’attention plutôt que de troubles de la mémoire », précise Serge Laroche, du centre de neurosciences de Paris-Sud. Une étude en Franche-Comté a analysé, sur dix ans, le profil des patients qui venaient en consultation mémoire : seuls un quart avaient alzheimer. « On oublie trop souvent que cette maladie ne se limite pas à des troubles mnésiques, souligne le docteur Bernard Croisile, neurologue. Il s’agit aussi d’une détérioration du langage, de la gestuelle, du repérage dans l’espace, etc. » Elle affecte également l’autonomie : la personne ne prend plus ses repas de façon régulière, oublie de payer ses factures, s’isole… Dans le cas de trous de mémoire bénins, le spécialiste conseille de noter sur une feuille ou un carnet les tâches à effectuer, de se concentrer sur une chose à la fois et de retrouver une vie sociale.

* Liste des vingt-huit CMRR sur le site de la Fédération nationale des centres mémoire de ressources et de recherche, Fcmrr.fr

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)