Thyroïdectomies : les chirurgiens ont le bistouri moins systématique

, par  Ciem

Par le passé, les chirurgiens ont beaucoup pratiqué d’ablations de la tyroïde en présence de nodules suspects pour protéger le patient d’un éventuel cancer. Résultats : de nombreuses personnes ont subi des thyroïdectomies qui ne se justifiaient pas forcément. Suite aux recommandations des autorités sanitaires, les chirurgiens ont désormais le bistouri un peu moins systématique : de 48 081 thyroïdectomies en 2010, le chiffre est passé à 46 477 en 2014. La Haute Autorité de santé (HAS) demande notamment à ce que les cytoponctions préalables, qui permettent de préciser le diagnostic (nodule cancéreux ou non), soient systématiquement pratiquées. De son côté, la Société française d’endocrinologie (SFE) recommande de ne pas toucher aux nodules sans hyperthyroïdie mesurant 1 à 2 centimètres, mais plutôt de les surveiller de près, précisant que les micro-cancers de la thyroïde ont peu de chance d’évoluer.

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)