Soins dentaires : des tarifs prohibitifs

, par  La rédaction

En raison d’un reste à charge trop élevé pour leur budget, quatre Français sur dix renoncent à des soins dentaires, d’après les chiffres du réseau de soins Santéclair, partenaire de plusieurs organismes de complémentaire santé. Après avoir fait réaliser un devis par un dentiste, 38 % des patients ont en effet décidé de ne pas y donner suite et 17,8 % n’ont réalisé qu’une partie des soins préconisés. Les tarifs pour la pose d’implants sont particulièrement élevés, et le taux de renoncement s’élève à 44 % pour ce type d’intervention. Lorsque la somme à payer par le patient, une fois déduits les remboursements de l’Assurance maladie et de la complémentaire santé, dépasse les 1 000 euros, ce sont 60 % des personnes qui ne se font pas soigner. La Cour des comptes a ouvert une enquête sur les pratiques et les tarifs des dentistes. Les résultats seront publiés courant 2016, avant la renégociation de la convention entre les dentistes et l’Assurance maladie.

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS