Soignez-vous grâce aux abeilles

, par  Ciem

Les produits de la ruche regorgent d’actifs dont les propriétés antibactériennes et revitalisantes sont idéales pour lutter contre les petits maux hivernaux.

Miel, propolis, gelée royale, pollen… Les produits de la ruche sont une aide précieuse pour passer un hiver sans encombre. Grâce à une myriade de composés (minéraux, polyphénols antioxydants, etc.), ils stimulent l’immunité, chassent les microbes et redonnent un petit coup de peps. Nicolas Cardinault, docteur en nutrition et membre du conseil scientifique de l’Association francophone d’apithérapie (AFA)*, nous explique leurs bienfaits.

Le miel, contre les maux de gorge

Produit par les abeilles à partir du nectar des fleurs ou du miellat des pucerons, le miel renferme de nombreuses substances antimicrobiennes (peroxyde d’hydrogène, communément appelé eau oxygénée, méthylglyoxal, etc.). « Le miel contient aussi de l’acide gluconique, qui lui confère son acidité. Or les bactéries se développent très mal en milieu acide. Grâce à sa forte teneur en sucres, le miel détruit les bactéries en aspirant l’eau contenue dans leur membrane », explique Nicolas Cardinault. Grâce à sa teneur en acide formique, le miel se révèle un excellent anti-inflammatoire parfait pour apaiser les maux de gorge. Aux premiers grattements ou en cas de toux, on prend une cuillerée à café, trois à quatre fois par jour. A noter : plus sa teinte, déterminée par les pigments de la fleur butinée, est brune (miels de bruyère et de châtaigner, par exemple), plus le miel est riche en polyphénols, ce qui accroît son potentiel anti-infectieux et anti-inflammatoire. Il se conserve entre 9 et 18 °C, dans un endroit sec, à l’intérieur d’un pot en verre hermétique de préférence ambré, et pas plus de deux ans, afin qu’il préserve toutes ses vertus. Privilégiez les productions françaises en vérifiant que l’adresse du producteur est inscrite sur l’étiquette.

La propolis et la gelée royale, pour stimuler l’immunité

La propolis, mélange de résines, de cires végétales et de pollens, est considérée comme un antibiotique naturel. Elle renferme une palette de micronutriments (zinc, cuivre, manganèse, calcium, fer, etc.), qui permettent de donner un coup de fouet à l’organisme. Elle contient 10 % d’huiles essentielles et de polyphénols, des flavonoïdes et des molécules volatiles aromatiques aux vertus antiseptiques, d’où sa capacité à réduire la durée des épisodes infectieux en cas d’infection ORL (angine, laryngite, sinusite, otite, etc.). Dès l’apparition des symptômes, on prend trois à six gélules de propolis par jour pendant cinq jours (au-delà, si les symptômes persistent, il faut consulter son médecin) ou une cuillerée à café de sirop de propolis, trois fois par jour. La gelée royale, quant à elle, comprend divers composés, notamment du 10-2 HDA, un acide gras spécifique qui freine le vieillissement, et de la royalisine, qui possède un effet inhibiteur sur de nombreux germes et virus. Ceux-ci sont très efficaces pour tenir les microbes à distance et renforcer les défenses immunitaires. « Cette substance blanc nacré légèrement acidulée peut être prise en cure aux changements de saison, à raison de 500 mg, le matin à jeun, pendant vingt jours », précise Nicolas Cardinault. Sensible à l’oxydation et à la fermentation, la gelée royale doit être conservée au réfrigérateur.

Le pollen, revitalisant

Le pollen fournit de nombreux minéraux (potassium, phosphore, calcium), oligoéléments (zinc, sélénium, fer, cuivre) et antioxydants (vitamines C, E, caroténoïdes) qui aident à lutter contre la fatigue. Consommé cru, il apporte des ferments lactiques, bénéfiques pour le microbiote intestinal. On le choisit sec, à parsemer sur une salade, ou frais, à glisser dans un yaourt, et on le prend au quotidien ou en cure (entre trois et six semaines), à raison d’une cuillerée à soupe par jour. Le pollen n’entraîne pas de rhume des foins, mais si on craint d’y être allergique, on glisse un grain entre les lèvres pour vérifier qu’aucun picotement n’apparaît.

* Auteur de Soignez-vous avec les produits de la ruche. Thierry Souccar Éditions (240 pages, 13,90 euros).

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

ARTICLES RÉCENTS