Septembre en or : lutter contre les cancers pédiatriques

, par  Léa Vandeputte

Tout au long du mois de septembre, la Fondation Gustave-Roussy mobilise le grand public pour accélérer la recherche sur les cancers pédiatriques. Si les progrès de ces dernières années permettent de guérir 80 % des jeunes patients, 20 % d’entre eux restent pour l’heure en échec thérapeutique.

Septembre en or est le mois dédié à la lutte contre les cancers pédiatriques. À cette occasion, la Fondation Gustave-Roussy multiplie les opérations de mobilisation et de collecte au profit de la campagne « Guérir le cancer de l’enfant au 21e siècle ». Cette pathologie entraîne encore aujourd’hui le décès de 500 enfants et adolescents par an en France.

Des avancées mais des efforts à fournir

« Les progrès de ces dernières décennies ont permis à 80 % des jeunes patients de guérir dans les 5 ans suivant le diagnostic de la maladie, mais près des deux tiers d’entre eux garderont des séquelles à l’âge adulte, indique la fondation. Pour les 20 % d’enfants en échec de traitement, la recherche est aujourd’hui leur seul recours. » C’est le cas notamment pour les jeunes patients qui souffrent d’un gliome infiltrant du tronc cérébral (GITC), une tumeur cérébrale rare qui touche 500 enfants et adolescents chaque année en Europe, dont 50 en France. La durée de survie médiane est évaluée à 8 mois et demi pour les formes les plus agressives. « Les cellules cancéreuses du GITC ont un fonctionnement unique, explique la Fondation Gustave-Roussy. Elles sont radiorésistantes, chimiorésistantes et leur caractère infiltrant les rend inopérables. Aucun des traitements standards n’étant efficace, ces cancers agressifs restent à ce jour incurables. »

Financer la recherche

Pour sensibiliser le plus grand nombre, Noé, atteint d’un GITC à l’âge de 7 ans et aujourd’hui décédé, est le visage de la campagne Septembre en or depuis quatre ans. L’affiche placardée sur la tour Montparnasse à Paris interpelle via son message choc : « Un cancer à 7 ans, sérieux ? ». En dessous, la phrase « N’attendons pas pour accélérer la recherche contre les cancers pédiatriques » encourage les Français à donner et à se renseigner sur le site Guerirlecancerdelenfant.fr. L’argent récolté est reversé à l’institut Gustave-Roussy, premier centre de recherche et de soins en oncologie pédiatrique en France. Les scientifiques pourront ainsi étudier et mieux comprendre le fonctionnement des cancers afin de trouver de nouveaux traitements et de nouvelles thérapies.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)