Senior : activité physique, hydratation et alimentation équilibrée, le trio gagnant

, par  Delphine Delarue

Comment remédier aux contrariétés digestives et intestinales des seniors ? « Tout d’abord, l’alimentation doit être la plus équilibrée et la plus variée possible, conseille le docteur Philippe Ducrotté, professeur en hépato-gastro-enterologie au CHU de Rouen. D’une manière générale, il faut penser à privilégier les protéines, les fruits et les légumes verts, riches en fibres et utiles au transit. » Pour mieux digérer, l’hydratation est également essentielle (environ 1,5 litre par jour) : elle rend les selles moins dures et donc plus faciles à expulser. Les médecins recommandent également d’éviter les aliments trop gras ou épicés, les boissons gazeuses, ainsi que la consommation excessive d’alcool. Et comme la sédentarité ne favorise ni la digestion ni le transit, pratiquez la marche régulièrement, de façon modérée. « Il y a aussi de nouvelles thérapeutiques à explorer du côté des probiotiques, précise le docteur Nathalie Salles, professeur en gériatrie au CHU de Bordeaux. Ce sont des bactéries que l’on donne, sous la forme de gélules, pour rééquilibrer la flore intestinale. Cela se décide au cas par cas, avec le médecin. » Enfin, parce que le stress agit aussi sur la digestion et le transit, toutes les méthodes qui apportent un certain apaisement sont intéressantes. Sophrologie, taï-chi, voire ostéopathie : testez-en plusieurs avant de faire votre choix, et seulement après en avoir parlé avec votre médecin.

DOSSIERS

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

ARTICLES RÉCENTS