Ségur de la Santé : la Mutualité française dévoile ses propositions

, par  Isabelle Coston

Le président de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF), Thierry Beaudet, a présenté les attentes de la Mutualité dans le cadre de la concertation lancée par le gouvernement, baptisée Ségur de la santé.

La Mutualité française compte bien faire entendre sa voix lors du Ségur de la santé initié par le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran. Thierry Beaudet, son président, a pour cela d’ores et déjà présenté quelques-unes des mesures qu’il estime prioritaires. Ces dernières proviennent de la plateforme de propositions qui sera remise au ministre de la Santé. Ainsi, priorisation du maintien à domicile et refondation du modèle des établissements d’hébergement pour personnes dépendantes (Ehpad), transfert des compétences de la prévention aux régions, regroupement systématique des professionnels de santé, recentrage des missions des agences régionales de santé (ARS), etc., font partie des propositions mises en avant par la Mutualité.

Revoir en profondeur le modèle des Ehpad

La réorganisation et le renforcement des Ehpad figurent en priorité parmi les 24 propositions formulées dans le cadre du Ségur. Cette refonte pourrait ainsi permettre d’assurer des services à distance, mais aussi leur donner davantage de moyens. « Les derniers mois nous l’ont démontré : malgré l’engagement du personnel soignant, les résidents d’Ehpad sont les principales victimes en cas de crise sanitaire. Ils représentent moins de 1 % de la population mais plus de 50 % des morts du Covid-19 », rappelle Thierry Baudet.

Désengorger l’hôpital public

Autre leçon tirée de la crise sanitaire liée au Covid-19, : en finir avec « l’hospitalo-centrisme ». « Nous sommes parvenus à traverser la crise grâce à la formidable mobilisation du personnel hospitalier. Mais nous n’avons pas pu nous reposer totalement sur la médecine de ville », regrette le président de la FNMF, qui propose d’inciter les professionnels de santé à se regrouper d’ici cinq ans dans des espaces de santé pluriprofessionnels (ESP). Il rejoint en cela la volonté du président de la République. Emmanuel Macron avait en effet annoncé en 2018, lors de la présentation du plan Ma Santé 2022, que « l’exercice isolé – c’est-à-dire d’un professionnel de santé seul dans son cabinet – [devait] devenir l’exception à l’horizon 2022 ». Pour cela, Thierry Beaudet n’hésite pas à proposer des mesures contraignantes, notamment de baisser la rémunération des médecins choisissant de continuer à exercer seul en cabinet en ville. Cette proposition a, sans surprise, fortement déplu aux syndicats de médecins (SML, MG France…) qui ont immédiatement publié des communiqués pour protester et revendiquer leur « droit à exercer librement ».

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

ARTICLES RÉCENTS