Santé numérique : Marisol Touraine dévoile sa stratégie

, par  Léa Vandeputte

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a présenté hier la stratégie nationale e-santé. Son objectif est de développer le numérique dans la pratique médicale d’ici à 2020.

Dans les locaux de la start-up parisienne BePatient, Marisol Touraine a présenté ce lundi 4 juillet sa stratégie nationale e-santé 2020. Le plan a pour but d’accompagner « les acteurs du système de soins dans le virage numérique et [de] permettre à la France de rester à la pointe en matière d’innovation », et s’articule autour de quatre grandes priorités.

Encourager l’innovation

La première mesure consiste à développer la médecine connectée à travers un plan « big data » en santé, issu des conclusions du groupe de réflexion sur le sujet créé en septembre dernier. « Ce plan permettra, par exemple, la mise au point de nouvelles applications de suivi à distance ou d’interprétation des données médicales pour assister les médecins dans leurs diagnostics », a précisé le ministère de la Santé.

Pour faciliter le développement du numérique, Marisol Touraine veut favoriser la co-construction des solutions numériques entre start-up, professionnels de santé et citoyens-patients. Elle a aussi annoncé la création de « living labs en santé » : des laboratoires regroupant des chercheurs, des professionnels de santé et des entreprises, qui auront pour objectif de tester de nouveaux outils, comme des applications de suivi de traitement.

Le patient au cœur de l’e-santé

La troisième priorité pour la ministre est de simplifier les démarches administratives des patients : admission, prise de rendez-vous en ligne, paiement des factures, etc. Elle souhaite aussi développer la démocratie sanitaire à l’aide d’une plateforme numérique facilitant la consultation et la participation des usagers.
Enfin, le dernier axe du plan présenté hier concerne la question sensible de la sécurité des systèmes d’information en santé. Celle-ci sera renforcée grâce à un plan d’action dédié.
Côté agenda, un conseil stratégique se réunira dès l’automne pour piloter le plan e-santé 2020. Il regroupera des représentants des professionnels du secteur, des usagers, des industriels et les institutions publiques concernées.

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)