Santé numérique : Marisol Touraine dévoile sa stratégie

, par  Léa Vandeputte

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a présenté hier la stratégie nationale e-santé. Son objectif est de développer le numérique dans la pratique médicale d’ici à 2020.

Dans les locaux de la start-up parisienne BePatient, Marisol Touraine a présenté ce lundi 4 juillet sa stratégie nationale e-santé 2020. Le plan a pour but d’accompagner « les acteurs du système de soins dans le virage numérique et [de] permettre à la France de rester à la pointe en matière d’innovation », et s’articule autour de quatre grandes priorités.

Encourager l’innovation

La première mesure consiste à développer la médecine connectée à travers un plan « big data » en santé, issu des conclusions du groupe de réflexion sur le sujet créé en septembre dernier. « Ce plan permettra, par exemple, la mise au point de nouvelles applications de suivi à distance ou d’interprétation des données médicales pour assister les médecins dans leurs diagnostics », a précisé le ministère de la Santé.

Pour faciliter le développement du numérique, Marisol Touraine veut favoriser la co-construction des solutions numériques entre start-up, professionnels de santé et citoyens-patients. Elle a aussi annoncé la création de « living labs en santé » : des laboratoires regroupant des chercheurs, des professionnels de santé et des entreprises, qui auront pour objectif de tester de nouveaux outils, comme des applications de suivi de traitement.

Le patient au cœur de l’e-santé

La troisième priorité pour la ministre est de simplifier les démarches administratives des patients : admission, prise de rendez-vous en ligne, paiement des factures, etc. Elle souhaite aussi développer la démocratie sanitaire à l’aide d’une plateforme numérique facilitant la consultation et la participation des usagers.
Enfin, le dernier axe du plan présenté hier concerne la question sensible de la sécurité des systèmes d’information en santé. Celle-ci sera renforcée grâce à un plan d’action dédié.
Côté agenda, un conseil stratégique se réunira dès l’automne pour piloter le plan e-santé 2020. Il regroupera des représentants des professionnels du secteur, des usagers, des industriels et les institutions publiques concernées.

DOSSIERS

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

Autisme : Quelle prise en charge aujourd’hui en France

Manque de structures adaptées et d’informations, faible coordination entre les différents intervenants, discours contradictoires de professionnels, absence d’interlocuteur unique au sein du système de soins… En France, malgré trois plans Autisme successifs, la prise en charge de ce trouble reste (...)

Plastiques, cosmétiques, alimentation…

Les perturbateurs endocriniens font désormais partie de notre environnement quotidien. Problème : ces molécules sont rendues responsables de malformations génitales, de pubertés précoces et de diminution de la fertilité. On les soupçonne également de jouer un rôle dans le développement de l’obésité, du (...)

ARTICLES RÉCENTS