Santé et environnement : connaître les polluants pour s’en prémunir

, par  Vanessa Pageot-Françoise

L’impact de l’environnement sur notre santé est grandissant. Pollution de l’air, perturbateurs endocriniens, ondes électromagnétiques… : les autorités sanitaires et les associations aident les internautes à identifier les polluants tout en leur conseillant les mesures préventives à mettre en place.

Asef-asso.fr

JPEGL’Association santé environnement France (Asef) est un collectif de 2 500 médecins. Son site se veut exhaustif, de la qualité de l’air aux ondes électromagnétiques en passant par la biodiversité et l’alimentation. Si la page d’accueil semble un peu austère, la rubrique « Notre santé », dans la colonne de gauche, est très bien pensée. Les informations, accessibles au grand public, y sont déclinées en sous-parties : enfant, alimentation, téléphone, planète, jardin, beauté, etc. Et pour ceux qui veulent aller plus loin, l’Asef a rédigé des synthèses scientifiques sur chaque sujet. Quant au point fort du site, il réside dans de petits guides, à télécharger gratuitement, qui apportent de nombreux conseils pour « dépolluer l’intégralité de votre journée ».

Buldair.org

Buldair, le site de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), se concentre sur l’air et ses effets sur la santé. La « home page » est très conventionnelle, mais la navigation est facile : en cliquant sur les items proposés dans la colonne de gauche, l’internaute accède à toutes les infos pour comprendre comment se mesure la qualité de l’air, comment se forme la pollution ou encore pourquoi nos intérieurs sont eux aussi pollués si nous ne respectons pas quelques règles simples. La foire aux questions, très riche, aborde des sujets variés : « Rouler moins vite, c’est vraiment utile ? », « En cas de pollution, dois-je renoncer à mon footing ? », « Chez moi, j’aimerais poser un épurateur d’air, est-ce une bonne idée ? »…

Inpes.sante.fr

Sur le site de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), rendez-vous dans les « Espaces thématiques », puis cliquez sur « Santé Environnement ». Vous y découvrirez par exemple pourquoi éloigner les téléphones portables des implants électroniques (pacemakers), pourquoi la crème solaire ne suffit pas à protéger sa peau ou comment prévenir les risques auditifs. Tous ces sujets, traités avec un parti pris ludique et illustrés de dessins et d’animations, sont à retrouver dans la colonne grisée à droite. Ceux qui recherchent des chiffres et des études peuvent se rendre à la rubrique « En savoir plus », en bas de la page principale.

Energie-environnement.ch

JPEGLa prévention santé commence chez soi : c’est ce que rappellent les autorités sanitaires suisses, avec une approche très pédagogique et interactive. En cliquant par exemple sur « Jardin », dans la colonne de gauche, l’internaute arrive sur un croquis où chaque objet renvoie vers une animation : la piscine et les dangers du chlore pour les poumons, le potager et les herbicides, etc. La page « Visiter la maison », elle, fait le point pièce par pièce sur les différents polluants : produits ménagers, insecticides, bougies… A découvrir enfin, dans chaque partie, un « extra » sous forme de vidéo, de conte pour enfants ou de conseils pratiques.

Sante-environnement.be

JPEGL’environnement et la santé préoccupent aussi nos voisins belges. Pour accéder aux infos proposées par le portail de la Fédération Inter-Environnement Wallonie (IEW), cliquez sur la « liste des mots-clés », en haut de page, ou sur les termes qui apparaissent pêle-mêle dans la colonne de gauche, ou bien complétez la fenêtre de recherche. La question des pesticides, utilisés par l’exploitant agricole ou par le jardinier du dimanche, est abordée de façon très documentée, tout comme les perturbateurs endocriniens (en particulier le bisphénol A, présent dans les emballages alimentaires), mais aussi l’amiante ou les transports. Le site se démarque par son actualité suivie à l’échelle européenne (jurisprudence, conférences…).

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)