Rougeole : les autorités sanitaires craignent l’épidémie

, par  Léa Vandeputte

Face à la recrudescence des cas de rougeole, le ministère de la Santé alerte sur le risque d’épidémie sur l’ensemble du territoire. Il appelle les Français à se faire vacciner, seule véritable protection contre cette maladie.

Le ministère des Solidarités et de la Santé a tiré la sonnette d’alarme ce mercredi 14 mars lors d’une conférence intitulée « Epidémie de rougeole : point de situation ». « En France, l’augmentation rapide du nombre de cas et l’identification de foyers épidémiques dans plusieurs régions font craindre une épidémie sur l’ensemble du territoire, a-t-il précisé dans un communiqué. Dans ce contexte, les autorités sanitaires rappellent que la vaccination est la seule protection individuelle et collective contre la rougeole. » Cette dernière, très contagieuse, se transmet facilement par voie orale (postillons, toux, éternuements…).

913 cas depuis le mois de novembre

Les chiffres révélés dans le dernier Bulletin épidémiologique, publié par l’agence Santé publique France, ont de quoi inquiéter. Entre le 6 novembre 2017 et le 12 mars 2018, 913 cas de rougeole ont été déclarés en France. Cinquante-neuf départements sont désormais touché, mais la moitié des cas ont été signalés en Nouvelle-Aquitaine et . Cette maladie a entraîné le décès en février d’une jeune femme de 32 ans, non vaccinée, ce qui porte à vingt et un le nombre de décès depuis 2008.
La couverture vaccinale insuffisante est responsable de cette épidémie, selon les autorités sanitaires. « Près de neuf cas de rougeole sur dix sont survenus chez des personnes non ou incomplètement vaccinées », soulignent en effet les auteurs du Bulletin. « A ce jour, aucun département n’atteint les 95 % de couverture vaccinale à 2 ans pour les deux doses de vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR), taux requis pour permettre l’élimination de la maladie », déplore le ministère, avant d’ajouter qu’avec « une couverture vaccinale pour la seconde dose variant de 62 à 88 % selon les départements, une extension de l’épidémie à l’échelle nationale dans les mois à venir est donc à craindre ».

Un vaccin indispensable

L’unique moyen de lutter contre cette recrudescence est d’obtenir une couverture vaccinale très élevée. « Une telle protection collective permettrait […] de protéger les nourrissons de moins de 1 an, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées ne pouvant être elles-mêmes vaccinées », assure le ministère qui conseille aux Français de se rendre sur le site Vaccination-info-service.fr pour s’informer et trouver les réponses à leurs interrogations. Les autorités sanitaires recommandent aux personnes nées à partir de 1980 ou après de vérifier leur statut vaccinal dans leur carnet de santé. Elles doivent avoir reçu deux doses pour être correctement protégées. En cas de doute, d’injection d’une seule dose ou d’absence de vaccin, elles sont invitées à consulter leur médecin. Les personnes nées avant 1980 sont quant à elles protégées si elles ont déjà eu la rougeole ; dans le cas contraire, mieux vaut prendre rendez-vous avec son généraliste.

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS