Rentrée universitaire : quelle couverture santé pour vos enfants ?

, par  Mutuelle complémentaire d’Alsace

Votre ado devient étudiant, et vous vous interrogez : comment continuer à le protéger grâce à une complémentaire santé ?
Ne vous laissez pas piéger : la MCA est toujours à vos côtés.

Dès l’instant où votre enfant s’inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur (université, IUT, BTS, classe préparatoire), vous avez deux étapes à réaliser :
- L’affilier à la Sécurité sociale étudiante, variant en fonction :
• de l’âge (plus ou moins de 20 ans) au cours de l’année universitaire (du 1er octobre au 30 septembre de l’année suivante) ;
• de la profession du parent (mère ou père) dont il est l’ayant droit. Vous trouverez sur le site Internet Ameli.fr un tableau synthétique qui vous permettra de déterminer facilement son statut pour la couverture de son régime obligatoire.
Pour gérer l’assurance maladie obligatoire des étudiants, il vous appartient de choisir, dès l’inscription administrative dans l’établissement d’enseignement supérieur, un organisme spécifique, soit La Mutuelle des étudiants (LMDE, Lmde.com), soit l’une des mutuelles de proximité membres du réseau national EmeVia (Emevia.com).
Ces structures comprennent bien le terme « mutuelles », mais elles ne sont chargées de gérer de manière obligatoire que ce que l’on appelle la Sécurité sociale des étudiants. Vous pouvez ainsi librement décider de ne pas cumuler régime obligatoire et complémentaire santé au sein d’un même organisme.
- Lui choisir une complémentaire santé pour lui permettre d’avoir une meilleure protection sociale et lui éviter ainsi des dépenses imprévues et parfois importantes. Une garantie complémentaire adaptée à ses besoins et à ses moyens le protègera plus efficacement.
Pour cela, avant de vous engager, renseignez-vous auprès de la MCA en complétant le
coupon ci-dessous. Nos services vous proposeront la solution la plus avantageuse pour que votre enfant puisse continuer à bénéficier
de votre contrat (sous réserve que la garantie souscrite prévoit cette possi­bilité). Votre conseiller pourra aussi vous présenter la garantie Option Jeune (lire en page 22 de votre magazine n° 322 Juillet-août-septembre 2014), une couverture complète avec une protection à partir de 13 euros par mois, et la possibilité de bénéficier de deux mois de cotisation gratuits.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

Autisme : Quelle prise en charge aujourd’hui en France

Manque de structures adaptées et d’informations, faible coordination entre les différents intervenants, discours contradictoires de professionnels, absence d’interlocuteur unique au sein du système de soins… En France, malgré trois plans Autisme successifs, la prise en charge de ce trouble reste (...)

Plastiques, cosmétiques, alimentation…

Les perturbateurs endocriniens font désormais partie de notre environnement quotidien. Problème : ces molécules sont rendues responsables de malformations génitales, de pubertés précoces et de diminution de la fertilité. On les soupçonne également de jouer un rôle dans le développement de l’obésité, du (...)

ARTICLES RÉCENTS