Quand les apnées du sommeil dégradent la libido

, par  Delphine Delarue

Les problèmes de libido sont fréquents chez les personnes atteintes de syndrome d’apnées du sommeil (SAS). « Environ 70 % des patients sont des hommes, précise le docteur Yves Grillet, pneumologue. La fatigue chronique induite par ce type de syndrome provoque des troubles de l’érection qui, logiquement, modifient la vie sexuelle. Et puis, quand on est épuisé, irritable et de mauvaise humeur, on a moins envie. » Une baisse de désir, la plupart du temps importante, que l’on constate également chez les patientes. Le conjoint peut aussi souffrir des ronflements du malade, souvent très forts. Il est lui-même empêché de dormir, il commence à ressentir de la fatigue et devient à son tour irritable. La plupart décident de faire chambre à part, ce qui n’améliore pas la situation. Tout cela est d’autant plus difficile à vivre que la pathologie n’est pas encore diagnostiquée. Le malade est désigné par son conjoint comme responsable de son comportement. Les relations de couple peuvent se dégrader très rapidement. Il ne faut donc pas hésiter à consulter son médecin. « Une fois le patient correctement diagnostiqué et appareillé (orthèses d’avancée mandibulaire ou appareil à pression positive continue, NDLR), tout rentre généralement dans l’ordre », conclut le docteur Grillet.

DOSSIERS

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

ARTICLES RÉCENTS