Produits ménagers faits maison : on s’y met !

, par  Aliisa Waltari

Plus économiques et écologiques, les produits ménagers faits maison avec des ingrédients naturels sont aussi très faciles et rapides à fabriquer. Quelques « recettes de grand-mère » ont fait leurs preuves.

Pourquoi sauter le pas ? Votre crème à récurer industrielle, après tout, vous en êtes très satisfait… Comme la plupart des produits ménagers classiques, elle contient certainement une myriade de substances néfastes pour la planète et pour l’homme telles que le formaldéhyde (conservateur cancérigène), le triclosan (antibactérien toxique pour les organismes aquatiques, perturbateur endocrinien), des éthers de glycol P et D (solvants dont certains sont suspectés d’être cancérigènes) ou encore des nitromuscs et des muscs polycycliques (parfums allergisants et irritants). Et si vous fabriquiez vos produits ménagers vous-même ? Cela vous permettrait à la fois d’éviter de polluer l’eau et le sol, de protéger votre santé et celle de votre famille et de faire des économies.

Le nettoyant multi-usage

Dans un bidon, versez un litre d’eau chaude, une cuillère à soupe de bicarbonate de soude, une cuillère à soupe de vinaigre blanc (vous trouverez ces deux produits au rayon condiments du supermarché), une cuillère à café d’huile essentielle de lavande, de citron, de tea tree ou de pamplemousse (en magasin bio ou spécialisé) et une cuillère à soupe de savon noir (droguerie, magasin bio). Fermez le bidon et remuez (secouez-le à chaque usage). Cette recette est parfaite pour nettoyer les surfaces carrelées, stratifiées ou mélaminées, mais aussi la robinetterie, les éviers en inox, en acier ou en porcelaine, les baignoires, les bacs de douche et les lavabos. Pensez à bien rincer après utilisation. Comme pour chaque produit que vous fabriquerez, veillez à indiquer son nom sur le bidon et à le tenir éloigné des enfants.

Le liquide vaisselle

Dans un litre d’eau chaude, râpez 50 grammes de paillettes de savon de Marseille et laissez-les se dissoudre. Attention, avant de l’acheter, vérifiez qu’il s’agit bien d’un véritable savon de Marseille : il doit être composé à 72 % d’huile végétale, d’olive, de palme ou de coprah ; ne contenir ni parfum, ni colorant, ni conservateur ; être de couleur verte ou beige ; et bénéficier du label Indication géographique protégée (IGP). Complétez avec trois cuillères à soupe de bicarbonate de soude et mélangez. Ajoutez ensuite une trentaine de gouttes d’huile essentielle, de lavande, de citron, de tea tree, de menthe poivrée, de pamplemousse ou d’ylang-ylang. Secouez : c’est prêt.

La lessive liquide

Dans un litre d’eau chaude, râpez 50 grammes de savon de Marseille. Laissez-les se dissoudre et ajoutez trois cuillères à soupe de cristaux de soude (rayon produits ménagers au supermarché). Mélangez au mixeur et laissez reposer pendant une heure. Ajoutez ensuite trente gouttes d’huile essentielle de lavande, puis mélangez. Attendez encore vingt-quatre heures, mélangez une nouvelle fois, et votre lessive sera prête à l’emploi.

Pour les toilettes

Remplissez un vaporisateur de 500 millilitres avec un tiers de vinaigre blanc et deux tiers d’eau. Ajoutez deux cuillères à café d’huile essentielle de tea tree ou de citron.

Pour entretenir le bois

Dans un petit vaporisateur de 50 millilitres, versez cinq cuillères à soupe de jus de citron ou de vinaigre blanc et cinq cuillères à soupe d’huile d’olive. Ajoutez quinze gouttes d’huile essentielle de citron, mélangez : c’est prêt.

Pour la poussière

Pour faire les poussières, pas besoin de fabriquer de produits soi-même : un simple chiffon en microfibre (rayon produits ménagers au supermarché), et le tour est joué. Grâce à lui, vous pouvez vous passer totalement de produit. Constituée d’un mélange de polyamide et de polyester, la microfibre est naturellement électrostatique et retient les particules. Il vous suffit de la passer, sèche, sur vos meubles. Humidifiée à l’eau chaude, elle est également parfaite pour nettoyer les vitres (un passage au chiffon microfibre, suivi d’un passage au torchon classique, sec et propre).

DOSSIERS

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

ARTICLES RÉCENTS