Proche aidant : tenir sur la durée

, par  Ciem

Marie-Line, dont le père a été diagnostiqué parkinsonien à 58 ans, est membre de l’association France Parkinson. Elle y conseille les aidants afin qu’ils appréhendent mieux les signes de la maladie. «  C’est une pathologie caractérisée par la lenteur, il faut donc changer de rythme  », souligne-t-elle, décrivant un patient «  perclus de douleurs, apathique, qui doit fournir continuellement de gros efforts pour obtenir de petits résultats  ». Elle qui connaît bien ce quotidien ponctué par les séances de kiné et d’orthophonie relate aussi les repas qui traînent en longueur, les sautes d’humeur, la difficulté à prendre une décision. «  Le moindre geste est compliqué. C’est comme si l’on avait des moufles lorsque l’on tient un objet ou comme si l’on portait un énorme sac à dos et des palmes lorsque l’on marche  », explique Marie-Line, qui précise que, «  contrairement à alzheimer, le malade est conscient de ce qui lui arrive  ». Elle recommande aux aidants de «  conserver une vie sociale autant que faire se peut  », mais aussi d’être patients, de ne pas trop en demander, de se satisfaire de petites choses, comme une simple partie de dominos, et d’accepter que la personne soit fatiguée et ait fréquemment besoin de repos.

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)