Prévention du suicide : un nouveau numéro d’aide

, par  Isabelle Coston

Afin de soutenir les personnes en détresse psychique ayant des pensées suicidaires, un nouveau numéro d’appel gratuit sera mis à leur disposition dès vendredi 1er octobre.

À l’occasion des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie, qui se sont tenues les 27 et 28 septembre 2021, Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé, a annoncé la mise en place d’un numéro de prévention du suicide : le 3114.

Une mesure figurant dans le Ségur de la santé

Mentionné déjà en juillet 2020 parmi les promesses faites pendant le Ségur de la santé, ce nouveau numéro vert entre « en fonctionnement » vendredi 1er octobre, a précisé lundi 27 septembre le ministre, avant d’ajouter : « Gratuit, accessible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, depuis tout le territoire national, ce numéro permettra d’apporter une réponse immédiate aux personnes en détresse psychique et à risque suicidaire. »

Des professionnels de santé au bout du fil

« Au bout du fil, des professionnels de santé, formés, mobilisés, en lien avec des acteurs du soin de chaque territoire, pourront apporter des réponses adaptées à toute situation », a-t-il souligné. Ce nouveau numéro national doit compléter le système VigilanS. Créé en 2015 dans les Hauts-de-France, il a pour objectif de rappeler et de suivre les personnes ayant déjà tenté de se suicider. À ce jour « déployé dans douze régions métropolitaines sur treize et dans deux régions d’outre-mer, il le sera dans l’ensemble des régions avant la fin de cette année », a insisté Olivier Véran, ajoutant que « près de 15 000 patients » y ont eu recours en 2020 et déjà « 10 000 début juin de cette année ».

Réagir et demander de l’aide

Si vous êtes en détresse au point d’avoir envie de mettre fin à vos jours, n’hésitez pas à consulter et à réclamer aide et assistance, car il est important d’agir vite. De même, si une personne de votre entourage est en grande souffrance psychique, manifeste des pensées suicidaires et a une attitude ou un comportement vous faisant redouter un passage à l’acte, soyez vigilant et appelez ce nouveau numéro ou bien la ligne Suicide écoute 01 45 39 40 00, également accessible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. En cas de risque de suicide avéré et imminent, appelez le 15 ou le 112.

Des chiffres élevés

D’après l’Assurance maladie, 8 435 décès par suicide ont été enregistrés en France métropolitaine en 2016. Les décès par suicide concernent les hommes trois fois sur quatre et augmentent avec l’âge, surtout chez les hommes. Chez les 25-34 ans, il reste la première cause de mortalité et la deuxième chez les 15-24 ans, après les accidents de la voie publique. Toujours selon les chiffres de l’Assurance maladie, en 2017, le nombre global de séjours hospitaliers pour tentative de suicide était d’un peu moins de 89 000 et a concerné plus de femmes que d’hommes.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

ARTICLES RÉCENTS