Plasma, plaquettes : les autres formes de don

, par  La rédaction

En plus du don de sang total (plaquettes, plasma, globules rouges), il est possible lors d’un don de donner uniquement son plasma ou ses plaquettes par aphérèse : cette technique permet de réaliser, grâce à une machine, la séparation des composants du sang au cours du don. L’objectif est de recueillir un ou des composants en quantité plus importante que celle obtenue à partir d’un don de sang total. Une fois ce composant isolé, la machine réinjecte les autres produits du sang au donneur. Ce type de don est ouvert aux personnes en bonne santé, âgées de 18 à 65 ans et ne présentant pas de contre-indication. Comme pour le don de sang total, le candidat doit remplir un questionnaire avant d’être reçu par un médecin, qui autorisera ou non le don. Il est possible de donner son plasma toutes les deux semaines dans la limite de vingt-quatre fois par an, et ses plaquettes, jusqu’à douze fois par an en respectant un intervalle d’au moins quatre semaines. Ce type de don nécessitant l’utilisation d’un appareillage spécifique, il n’est possible que sur rendez-vous dans les 143 sites fixes de l’Etablissement français du sang (EFS).

DOSSIERS

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

ARTICLES RÉCENTS