Plasma, plaquettes : les autres formes de don

, par  La rédaction

En plus du don de sang total (plaquettes, plasma, globules rouges), il est possible lors d’un don de donner uniquement son plasma ou ses plaquettes par aphérèse : cette technique permet de réaliser, grâce à une machine, la séparation des composants du sang au cours du don. L’objectif est de recueillir un ou des composants en quantité plus importante que celle obtenue à partir d’un don de sang total. Une fois ce composant isolé, la machine réinjecte les autres produits du sang au donneur. Ce type de don est ouvert aux personnes en bonne santé, âgées de 18 à 65 ans et ne présentant pas de contre-indication. Comme pour le don de sang total, le candidat doit remplir un questionnaire avant d’être reçu par un médecin, qui autorisera ou non le don. Il est possible de donner son plasma toutes les deux semaines dans la limite de vingt-quatre fois par an, et ses plaquettes, jusqu’à douze fois par an en respectant un intervalle d’au moins quatre semaines. Ce type de don nécessitant l’utilisation d’un appareillage spécifique, il n’est possible que sur rendez-vous dans les 143 sites fixes de l’Etablissement français du sang (EFS).

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)