Pesticides agricoles : les riverains des champs très exposés

, par  La rédaction

D’après une enquête de Générations futures, les personnes qui vivent à proximité de champs cultivés sont exposées à un cocktail de pesticides. L’association a fait analyser une vingtaine d’échantillons de poussières, à la recherche de 61 pesticides dans des maisons situées à une distance comprise entre 0 et 200 mètres des cultures. En moyenne, près de vingt pesticides ont été retrouvés dans les poussières analysées dans chaque domicile. Parmi eux, douze sont des perturbateurs endocriniens, soupçonnés d’être à l’origine de troubles hormonaux. C’est à côté des vignes et des vergers que la concentration en pesticides est la plus forte. Plus inquiétant, certains des produits détectés sont interdits dans l’agriculture, en France, depuis plusieurs années. Bien que l’échantillon testé soit réduit et que Générations futures reconnaisse que son « enquête n’a pas la valeur d’une étude scientifique », celle-ci a le mérite de sensibiliser le grand public et permet à l’association de légitimer son combat pour l’interdiction des pulvérisations des pesticides de synthèse à proximité des zones habitées.

DOSSIERS

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

ARTICLES RÉCENTS