Alerte sur la pénurie de médicaments anticancéreux

, par  Isabelle Coston

La Ligue contre le cancer a lancé une campagne pour dénoncer la pénurie de certains médicaments anticancéreux, ce qui pourrait entraîner de graves conséquences pour les patients.

La pandémie a mis au jour la dépendance de la France vis-à-vis de l’Inde ou de la Chine, qui lui fournissent médicaments et dispositifs médicaux. Mais les pénuries concernant ces produits, apparues dès le début de la crise, ne datent pas d’hier. « La Covid-19 n’est pas la source des pénuries de médicaments à travers le monde, même si c’est un élément qui aggrave la situation », confirme la Ligue contre le cancer, qui veut alerter sur ce problème récurrent – 34 fois plus de cas de pénurie ont été signalés en 10 ans – et lourd de conséquences pour les personnes malades. L’association mène donc campagne, depuis lundi 14 septembre, pour sensibiliser au problème des nombreuses pénuries de médicaments, et notamment d’anticancéreux. « Depuis l’obligation de déclarations des signalements de tensions ou de ruptures d’approvisionnement, le constat est sans appel : de 404 en 2013, le nombre de signalements auprès de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, NDLR) est passé à 1 499 en 2019 (ANSM, 2019 ; 2020) », souligne la Ligue, qui précise : « Les traitements contre le cancer ne sont pas épargnés par les pénuries. Parmi les médicaments signalés à l’ANSM en 2017, 22 % concernaient la cancérologie. »

Appel à témoigner

Cette campagne de mobilisation, intitulée « Cher patient, pour votre médicament, merci de patienter », a pour but de sensibiliser le grand public sur les conséquences de ces pénuries et de recueillir les témoignages des personnes concernées. Mais elle est menée aussi et surtout pour alerter les pouvoirs publics et responsabiliser les industries du médicament. « Il faut rapatrier la fabrication des médicaments d’importance majeure, c’est essentiel », a rappelé d’ailleurs sur Franceinfo Axel Kahn, le président de la Ligue. Grâce aux témoignages de patients ou de proches ayant été confrontés à une pénurie de médicaments pendant leur traitement, l’association compte porter la voix des malades du cancer auprès des autorités sanitaires et plus particulièrement au sein du Comité de pilotage sur la stratégie de prévention et de lutte contre les pénuries de médicaments en France.

Pourquoi ces pénuries ?

« Quarante médicaments [anticancéreux] absolument majeurs ont connu des pénuries, indique Axel Kahn. Anciens et donc moins chers que les nouveaux traitements dont les brevets ne sont pas encore passés dans le domaine public – les brevets pharmaceutiques sont délivrés, comme tous les autres brevets, pour une période de 20 ans –, les laboratoires s’en désintéressent car ils ne sont plus assez rentables. N’étant plus couverts par les brevets, ces médicaments ont par conséquent vu leur prix tiré vers le bas en raison de la concurrence. « Les laboratoires les font donc fabriquer en Chine ou en Inde et il y a souvent un seul fournisseur mondial, poursuit le généticien. Quand un lot de fabrication connaît un pépin, c’est tout le lot de fabrication qui est détruit et il y a une pénurie pendant quatre ou cinq mois. »

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)