Papillomavirus : un nouveau vaccin plus efficace

, par  Vincent Portois

Désormais, en France, la protection contre l’infection à papillomavirus humains (HPV), responsable des cancers du col de l’utérus, de l’anus et aussi ORL, est plus efficace grâce à l’arrivée d’un nouveau vaccin, le Gardasil 9.

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a opté pour le vaccin Gardasil 9 au mois de février 2017 « pour vacciner les personnes des catégories concernées qui ne l’ont jamais été auparavant », et la mise à disposition est effectivement depuis la publication d’un arrêté dans le Journal Officiel le 7 août. Selon le laboratoire MSD, qui produit les vaccins, plus de 42 millions de doses ont été distribuées dans une vingtaine de pays. Le Gardasil 9 est vendu 135,68 euros en France, mais il est remboursé à hauteur de 65 % par la Sécurité sociale. Directement concernée, la société française de coloscopie avait diffusé l’information de la mise vente de ce nouveau vaccin car, grâce à lui, la prévention du cancer du col de l’utérus va ainsi pouvoir être renforcée. En effet l’infection à papillomavirus humain (HPV) est généralement responsable de cette maladie. Près de 3 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France, et environ 1 000 femmes en décèdent. Le site officiel Vaccination info service rapporte que huit femmes sur dix sont touchées par ces virus, des plus bénins aux plus risqués.

Plus de souches attaquées

Il est important de vacciner les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans, car la contamination se produit lors des rapports sexuels, notamment au début de la vie sexuelle. Cependant, la vaccination reste efficace pour les adolescentes jusqu’à 19 ans. Pour bien contrer ces virus sexuellement transmissibles, le Gardasil 9 s’attaque à neuf souches du papillomavirus, alors que les deux vaccins qui étaient disponibles jusqu’à présent immunisaient seulement contre quatre pour la première version du Gardasil, et contre deux pour le Cervarix. La nouvelle version du Gardasil est donc deux fois plus efficace. En espérant que les campagnes de préventions viennent rassurer les autorités sanitaires, qui ont inscrit une couverture vaccinale de 60 % de la population dans les objectifs du Plan cancer 2014-2019 et qui ont récemment constaté qu’elle ne dépassait malheureusement pas les 20 %...

Recommandé pour les garçons

En France le vaccin est aussi recommandé pour les hommes âgés de moins de 26 ans ayant des relations homosexuelles, car ils sont exposés à des risques de lésions précancéreuses et cancéreuses de l’anus et de condylomes. Par ailleurs, la Commission technique des vaccinations (CTV), chargée des recommandations sur les vaccins, mène actuellement une réflexion sur la vaccination des garçons en général, comme c’est déjà le cas dans d’autres pays, aux Etats-Unis, au Canada ou encore en Australie.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

ARTICLES RÉCENTS