Pacte vert : l’Europe vise le « zéro pollution » dans l’air, l’eau et les sols

, par  Léa Vandeputte

L’Union européenne s’est fixé comme objectif de parvenir à la neutralité climatique d’ici à 2050. Pour y arriver, elle compte mettre en place des mesures pour réduire drastiquement la pollution et atteindre « des niveaux qui ne sont plus nocifs pour la santé humaine et les écosystèmes naturels ».

La Commission européenne a adopté un plan d’action intitulé « Vers une pollution zéro dans l’air, l’eau et les sols » issu du Pacte vert. Ce vote intervient quelques jours avant l’édition 2021 de la Semaine verte de l’Union européenne (UE) qui se tiendra à partir du 31 mai. Ce texte établit « un lien entre toutes les politiques pertinentes de l’UE en vue de combattre et prévenir la pollution ». Il constitue un premier pas vers le but énoncé par Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, de devenir le premier continent climatiquement neutre du monde en 2050.

Des objectifs chiffrés

Plusieurs jalons ont été fixés et ils devront être atteints dès 2030. Le plan prévoit ainsi d’améliorer la qualité de l’air « afin de réduire de 55 % le nombre de décès prématurés causés par la pollution atmosphérique », la qualité de l’eau « en réduisant les déchets, les déchets plastiques en mer (de 50 %) et les microplastiques libérés dans l’environnement (de 30 %) », et celle des sols « en réduisant de 50 % les pertes de nutriments et l’utilisation des pesticides chimiques ». En parallèle, il faudra également diminuer « de 25 % les écosystèmes de l’UE où la pollution atmosphérique menace la biodiversité », « de 30 % la part des personnes souffrant de troubles chroniques dus au bruit des transports », « de 50 % les déchets municipaux résiduels » et « de façon significative la production de déchets ». Pour mener à bien ces mesures, plusieurs points de la législation européenne seront révisés et les différentes normes devront être harmonisées.

Préserver la santé de la population

« Le pacte vert a pour but de construire une planète saine pour tous, a déclaré le vice-président exécutif de l’Europe qui est chargé du Pacte vert, Frans Timmermans. Pour que la planète et ses habitants puissent bénéficier d’un environnement exempt de substances toxiques, nous devons agir dès maintenant. » « Non seulement la pollution environnementale a une incidence négative sur notre santé, en particulier pour les groupes les plus vulnérables et défavorisés socialement, mais elle est aussi l’un des principaux facteurs d’appauvrissement de la biodiversité », a poursuivi Virginijus Sinkevičius, le commissaire chargé de l’environnement, des océans et de la pêche, avant d’ajouter : « Plus que jamais, l’UE a un rôle de premier plan à jouer dans la lutte mondiale contre la pollution. Grâce au plan d’action "zéro pollution", nous créerons un environnement de vie sain pour les Européens, nous contribuerons à une reprise résiliente et nous stimulerons la transition vers une économie propre, circulaire et neutre pour le climat. »

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)