Nouvelle réglementation : le service avant tout

Au premier semestre, plusieurs réformes gouvernementales sont entrées en application. Pour faire face à l’afflux d’adhésions lié à ces changements et mettre de nombreux dossiers en conformité avec la nouvelle réglementation, la Mutuelle Complémentaire d’Alsace a mobilisé toutes ses ressources.

Depuis le 1er janvier 2016 (le 1er juillet 2016 pour les employeurs d’Alsace-Moselle), toute entreprise ou association employant des salariés doit proposer à chacun d’eux une mutuelle collective à adhésion obligatoire. En parallèle, la réforme des contrats «  responsables et solidaires  », au-delà de sa complexité, est devenue une réalité concrète dans le quotidien des Français et touche de plus en plus de personnes. La notion de contrat responsable a aujourd’hui plus de 10 ans : elle a été introduite par la loi du 13  août 2004 relative à l’Assu­rance maladie. Jusqu’à aujourd’hui, la loi imposait des garanties plancher. Depuis le 1er avril 2015, pour continuer à bénéficier des avantages sociaux et fiscaux et être considéré comme «  responsable  », le contrat santé doit respecter, outre des garanties plancher que la loi imposait déjà, les planchers et les plafonds de remboursement prévus par le décret.
Ces réformes ont représenté un vaste chantier auquel les organismes de complémentaire santé ont dû faire face dans des délais très courts. La Mutuelle Complémentaire ­d’Alsace a su mettre en place les dispositifs nécessaires pour rester à l’écoute de ses adhérents, pour répondre à leurs nombreuses questions et, surtout, pour pouvoir assurer au plus vite la gestion de l’ensemble de ses dossiers. Des recrutements ont été réalisés et des solutions trouvées pour garantir le service de qualité qu’un adhérent est en droit d’exiger de sa mutuelle. Les moyens développés n’ont cependant peut-être pas permis de répondre aux attentes et aux besoins de chacun dans un délai raisonnable, et nous regrettons la gêne occasionnée.
Sachez néanmoins que la satisfaction de ses adhérents reste la principale préoccupation de la MCA, qui met toujours tout en œuvre pour garantir le meilleur service.
Merci de votre confiance.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie. Souvent malmené par les excès d’alcool, de sucre et la sédentarité, cet organe longtemps resté mystérieux peut souffrir en silence (...)

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)

ARTICLES RÉCENTS