Ne cachez plus votre déficience auditive : l’association Journée nationale de l’audition appelle au dépistage

, par  Constance Perin

La perte de l’audition est naturelle en vieillissant. Sans prise en charge, cette déficience peut rapidement devenir un facteur d’isolement. L’association Journée nationale de l’audition invite donc les Français à procéder à un dépistage pour permettre la mise en place d’un dispositif adapté.

Dans le cadre de la 26e Semaine européenne de l’emploi des personnes handicapées, l’association Journée nationale de l’audition (JNA), qui œuvre pour le repérage des troubles de l’audition et l’orientation médicale, a souhaité alerter sur les risques liés à l’occultation de la perte auditive.

Dans un communiqué de presse, son président, le professeur Jean-Luc Puel, juge en effet ce comportement «  dangereux pour la santé et l’équilibre social des personnes ».

Perte d’audition : attention à l’isolement

Majoritairement liée au vieillissement, la perte auditive est naturelle. En effet, vers 55/60 ans, et selon les prédispositions génétiques de chacun, les capacités auditives diminuent progressivement. C’est ce que l’on appelle la presbyacousie, qui engendre des difficultés de compréhension de la parole, en particulier en milieu bruyant. Préférant occulter ces signes, certaines personnes restent dans cette situation aux conséquences néfastes sur la santé psychologique et sociale (isolement, diminution de la stimulation cérébrale, etc).
L’association JNA appelle donc à lutter contre cette « politique de l’autruche », en invitant les Français à tester leur audition pour dépister une éventuelle perte auditive afin de compenser cette déficience avec la mise en place de dispositifs médicaux.

La prise en charge des aides auditives

Pour un meilleur accès à l’appareillage, depuis le 1er janvier 2021, l’offre 100 % santé de l’Assurance maladie prend en charge les aides auditives de classe 1. Celles de classe 2 concernent les dispositifs médicaux à prix libre fixés par l’audioprothésiste, avec un reste à charge en fonction de la mutuelle du patient.
Toutefois, « L’audioprothésiste doit systématiquement proposer au moins une offre 100 % santé pour chaque oreille devant être appareillée. », rappelle l’Assurance maladie.

Déficience auditive : comment la prévenir ?

Pour éviter une perte d’audition précoce, la JNA préconise d’éviter les expositions à un niveau sonore élevé. En concert ou lors d’événements, l’association conseille de s’éloigner des enceintes acoustiques (surtout en plein air) et de porter des bouchons protecteurs en mousse.
Faites également attention au niveau sonore lorsque vous écoutez de la musique ou la radio et réduisez la durée d’exposition. Pour rappel, « les durées hebdomadaires d’écoute ne doivent pas dépasser 20 heures à 93 dBA (baladeur, auto-radio), ou 4 heures à 100 dBA (baladeur à volume maximum) ou encore 2 heures à 103 dBA (discothèque)  », souligne JNA. Des préconisations à ne pas prendre à la légère, car selon une étude américaine publiée dans le journal BMJ Global Health, plus d’un milliard de jeunes pourraient devenir sourds à cause des habitudes de musiques et autres expositions sonores.
En France, un adulte sur quatre serait aujourd’hui concerné par une forme de déficience auditive en France, et 4 % des adultes souffriraient d’une déficience auditive invalidante, souligne une étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et de l’Université Paris Cité.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

ARTICLES RÉCENTS