Migraines et scolarité : les avantages du projet d’accueil individualisé

, par  Mathilde Leroy

Le projet d’accueil individualisé (PAI) permet aux enfants atteints de migraines de suivre leur scolarité normalement, tout en ayant la possibilité de prendre leur traitement comme ils le feraient à la maison. Ce sont les parents, appuyés par le médecin traitant ou le pédiatre, qui doivent en faire la demande auprès du directeur d’école. Un protocole est ensuite décidé avec le médecin scolaire. « L’enfant doit pouvoir prendre son ibuprofène dès qu’il repère l’arrivée de la migraine, explique le docteur Jaques Langue, neuropédiatre. Si l’on attend trop, la crise s’installe et le médicament est alors beaucoup moins efficace. Grâce au PAI, la maîtresse ou l’infirmière scolaire sont habilitées à donner le produit, ce qui évite aux parents d’avoir à se déplacer. » La migraine se caractérisant également par une forte sensibilité au bruit et à la lumière, le petit malade doit être autorisé à se reposer un moment au calme, dans l’obscurité. Relativement facile à mettre en place pour l’écolier migraineux, le PAI permet de lutter efficacement contre l’absentéisme scolaire. « Mal traitée, la migraine de l’enfant entraîne en moyenne une à deux semaines d’absence par an », souligne le docteur Langue.

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

ARTICLES RÉCENTS