Méditer en entreprise ?

C’est bien connu, Google œuvre au bonheur de ses salariés. Comme de nombreuses entreprises américaines qui cherchent à gérer le stress de leurs équipes surmenées, le roi des moteurs de recherche propose, sur son campus de la Silicon Valley, des cours de mindfulness (ou méditation de pleine conscience) ouverts à tous ses employés. Chez Google, les séances sont issues du programme «  Search inside yourself  », conçu par Chade-Meng Tan, l’un de ses premiers employés (le 107e exactement), auteur du best-seller Connectez-vous à vous-même (Belfond, 2014). Les exercices qu’il a créés ont pour objectif d’améliorer la concentration, la créativité, l’empathie et les relations humaines de façon à atteindre un état d’esprit optimal, notamment (et surtout) sur son lieu de travail. Sans forcément remettre en cause la sincérité de Chade-Meng Tan, «  Monsieur Chic Type de Google  », les puristes de la méditation ironisent sur le fait que ce soit précisément le géant d’Internet, source continuelle de sollicitations et d’éparpillements, qui entende donner des leçons en matière de calme mental et d’attention. Pour d’autres, c’est plutôt l’utilisation de la méditation comme outil au service de la performance et de la productivité en entreprise qui pose un sérieux problème d’éthique.

DOSSIERS

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)