Manquer de sommeil augmente le risque de s’enrhumer

, par  La rédaction

Les personnes qui manquent de sommeil risquent quatre fois plus d’attraper un rhume que celles qui bénéficient de nuits de repos assez longues, selon une étude américaine publiée dans le journal Sleep. Les habitudes de sommeil de 164 hommes et femmes, âgés de 18 à 55 ans, ont été étudiées, ainsi que certains facteurs comme le caractère, le stress ou la consommation d’alcool et de cigarettes. Cloîtrés une semaine dans une chambre d’hôtel, les cobayes se sont vu administrer un rhinovirus par le biais de gouttes nasales. Sur les 164 sujets, 124 ont été infectés, dont 48 ont présenté les symptômes d’un rhume. Les résultats ont montré que ceux qui avaient dormi moins de six heures par nuit durant la semaine précédente avaient 4,2 fois plus de risques de s’enrhumer que ceux dont les nuits de sommeil avaient été de plus de sept heures. Ce risque était même multiplié par 4,5 chez les volontaires ayant dormi moins de cinq heures par nuit. Selon les auteurs, et bien que le phénomène soit encore peu étudié, le sommeil renforcerait le système immunitaire.

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

ARTICLES RÉCENTS