Les troubles dys, qu’est-ce que c’est ?

, par  Delphine Delarue

Les troubles dys sont des troubles cognitifs spécifiques durables qui regroupent les dysfonctionnements des fonctions cognitives du cerveau relatives au langage (oral ou écrit), au calcul, au geste et à l’attention, sans déficience intellectuelle globale. Ils peuvent être plus ou moins sévères selon les cas.
- La dyslexie et la dysorthographie : souvent associés, ces troubles spécifiques de l’acquisition du langage écrit apparaissent dès le début de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. La dyslexie
se traduit par une difficulté à associer les sons entendus avec les lettres et les mots correspondants. Les dyslexiques confondent les lettres qui ont des formes voisines et inversent des syllabes en lisant. La dysorthographie correspond à une altération de la production d’écrit et de l’orthographe. Dans les deux cas, déchiffrer un texte et écrire sans faire de faute est particulièrement éprouvant.
- La dysphasie : ce trouble structurel de l’apprentissage et du développement du langage oral concerne soit la programmation des sons de la langue et donc leur production, soit la disponibilité des mots et leur agencement syntaxique. Les dysphasiques parlent souvent tard, mal, en utilisant le style télégraphique, et manquent de vocabulaire.
- La dyspraxie : la dyspraxie est un trouble spécifique qui entrave la coordination et la planification des gestes. Les dyspraxiques acquièrent très difficilement les automatismes issus de l’apprentissage. Ils ont du mal à réaliser un geste, à l’adapter à un objectif ou à le reproduire et des difficultés à lacer leurs chaussures, à s’habiller et à manipuler les objets.
- La dysgraphie : ce trouble touche l’organisation de la fonction graphique et se traduit par des difficultés de coordination et de conduite du trait. Les dysgraphiques tracent des lettres mal formées et disproportionnées et ont du mal à dessiner.
- La dyscalculie : ce trouble spécifique des activités numériques induit une grande difficulté à comprendre ce qu’est un nombre et donc à l’utiliser. Les enfants qui souffrent de dyscalculie ne maîtrisent pas le système numérique, ne savent pas estimer une distance ou la taille d’un objet et peinent à manipuler des sommes d’argent.

DOSSIERS

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)