Les ennemis de la mémoire

, par  Vanessa Pageot-Françoise

• Les médicaments qui agissent sur le cerveau, comme les anxiolytiques, les antidépresseurs, mais aussi les somnifères. En modifiant la manière dont les neurones communiquent, ils perturbent la mémoire et la concentration.
• Le stress. Tout est dans le « dosage » : un peu de stress aurait des effets positifs ; trop de stress altère les capacités d’apprentissage et de mémorisation en perturbant le rappel des informations mémorisées, par exemple lors d’un examen scolaire ou d’un concours.
• L’alcool. La consommation modérée d’alcool, et plus particulièrement de vin (grâce à l’action protectrice des flavonoïdes), aurait un effet bénéfique sur les fonctions cognitives, notamment sur la mémoire. L’alcoolisme chronique, associé à une carence en vitamine B1, est au contraire responsable du syndrome de Korsakoff.
Il s’agit d’une amnésie dite antérograde : tous les souvenirs entre les premiers signes du syndrome et le moment présent sont effacés.
• Les drogues. La plupart des drogues synthétiques agissent sur le cerveau et altèrent les fonctions cognitives à court et moyen termes. D’autres drogues, appelées pilules de l’oubli, rendent la mémoire de la victime floue des heures après leur ingestion.

DOSSIERS

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)