Les ennemis de la mémoire

, par  Vanessa Pageot-Françoise

• Les médicaments qui agissent sur le cerveau, comme les anxiolytiques, les antidépresseurs, mais aussi les somnifères. En modifiant la manière dont les neurones communiquent, ils perturbent la mémoire et la concentration.
• Le stress. Tout est dans le « dosage » : un peu de stress aurait des effets positifs ; trop de stress altère les capacités d’apprentissage et de mémorisation en perturbant le rappel des informations mémorisées, par exemple lors d’un examen scolaire ou d’un concours.
• L’alcool. La consommation modérée d’alcool, et plus particulièrement de vin (grâce à l’action protectrice des flavonoïdes), aurait un effet bénéfique sur les fonctions cognitives, notamment sur la mémoire. L’alcoolisme chronique, associé à une carence en vitamine B1, est au contraire responsable du syndrome de Korsakoff.
Il s’agit d’une amnésie dite antérograde : tous les souvenirs entre les premiers signes du syndrome et le moment présent sont effacés.
• Les drogues. La plupart des drogues synthétiques agissent sur le cerveau et altèrent les fonctions cognitives à court et moyen termes. D’autres drogues, appelées pilules de l’oubli, rendent la mémoire de la victime floue des heures après leur ingestion.

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)