La revanche des myopes

, par  Aliisa Waltari

« Si vous voyez une personne de plus de 45 ans lire sans lunettes, c’est qu’elle est probablement myope », explique le professeur Gilles Renard, directeur scientifique de la Société française d’ophtalmologie (SFO). Parce que leur œil est trop long pour focaliser la lumière sur la rétine, les myopes ont une mauvaise vision de loin. En revanche, ils voient net de près pendant une longue partie de leur vie, même quand la presbytie s’installe parce que leur cristallin n’a pas besoin d’accommoder. C’est ce qu’il appelle la revanche des myopes. Mais cet avantage ne dure qu’un temps. Généralement, la presbytie les rattrape au bout de quelques années : elle devient plus forte que la myopie, aussi finissent-ils par devoir adopter une correction pour la vision de près. Comme tous les presbytes ! Sachez également que la presbytie est parfois révélatrice d’un autre défaut visuel : l’hypermétropie. Dans ce cas, l’œil est trop court et le cristallin est obligé d’accommoder en permanence pour voir net. Quand la presbytie s’installe, l’accommodation se fait plus difficilement et la personne perd sa capacité à compenser son hypermétropie : elle ne voit net ni de près ni de loin, alors que, jusque-là, la vision de loin était préservée.

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS