La revanche des myopes

, par  Aliisa Waltari

« Si vous voyez une personne de plus de 45 ans lire sans lunettes, c’est qu’elle est probablement myope », explique le professeur Gilles Renard, directeur scientifique de la Société française d’ophtalmologie (SFO). Parce que leur œil est trop long pour focaliser la lumière sur la rétine, les myopes ont une mauvaise vision de loin. En revanche, ils voient net de près pendant une longue partie de leur vie, même quand la presbytie s’installe parce que leur cristallin n’a pas besoin d’accommoder. C’est ce qu’il appelle la revanche des myopes. Mais cet avantage ne dure qu’un temps. Généralement, la presbytie les rattrape au bout de quelques années : elle devient plus forte que la myopie, aussi finissent-ils par devoir adopter une correction pour la vision de près. Comme tous les presbytes ! Sachez également que la presbytie est parfois révélatrice d’un autre défaut visuel : l’hypermétropie. Dans ce cas, l’œil est trop court et le cristallin est obligé d’accommoder en permanence pour voir net. Quand la presbytie s’installe, l’accommodation se fait plus difficilement et la personne perd sa capacité à compenser son hypermétropie : elle ne voit net ni de près ni de loin, alors que, jusque-là, la vision de loin était préservée.

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)