La pharmacie de voyage

, par  Vanessa Pageot-Françoise

Outre vos traitements habituels, votre bagage doit contenir, selon votre destination, un certain nombre d’articles.
• Instruments : thermomètre, petits ciseaux.
• Blessures : désinfectant, matériel de pansement (gaze stérile, pansements rapides, bandes adhésives ou élastiques).
• Fièvre et douleurs : antidouleur, anti-inflammatoire.

• Système digestif : médicaments contre les diarrhées liquides sans fièvre et la diarrhée du voyageur, les nausées et les vomissements, le mal des transports.
• Protection cutanée : crème solaire avec indice de protection élevé (supérieur à 20), selon votre type de peau, l’intensité des rayons, la durée d’exposition et l’activité prévue ; spray ou crème contre les démangeaisons et les piqûres d’insectes.
• Conjonctivite : gouttes oculaires.
• Refroidissement : gouttes nasales, spray nasal décongestionnant avant le vol.
• Désinfection de l’eau : tablettes désinfectantes.
• Prévention contre le paludisme : médicaments antimalariques (selon la destination), lotion anti-moustiques pour la peau et insecticide pour les textiles et la chambre.
• Infections sexuellement transmissibles : préservatifs masculins ou féminins.

Pour plus d’infos, consultez votre pharmacien habituel.

DOSSIERS

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)