La contraception d’urgence

, par  Delphine Delarue

Un préservatif qui se déchire ou qui glisse, une pilule oubliée, un diaphragme mal positionné… : autant de situations qui peuvent conduire à une grossesse non désirée. Heureusement, la pilule du lendemain permet de réduire les risques. Constituée de progestérone, elle retarde l’ovulation et empêche l’implantation de l’œuf dans l’utérus. Il en existe deux types : la pilule au lévonorgestrel (lévonogestrel Biogaran ou Norlevo) et celle à l’ulipristal acétate (Ellaone). La première doit être prise jusqu’à soixante-douze heures après le rapport sexuel non ou mal protégé et la seconde jusqu’à cent vingt heures après. Les mineures peuvent se procurer la pilule au lévonorgestrel dans toutes les pharmacies, auprès d’une infirmière scolaire ou dans un centre de planification familiale, sans ordonnance et de façon anonyme et gratuite. Pour les majeures, elle coûte environ 7,40 euros et est remboursée à 65 % par l’Assurance maladie sur présentation d’une ordonnance. La pilule à l’ulipristal acétate, également gratuite pour les mineures et remboursée à 65 % pour les autres, n’est quant à elle accessible que sur ordonnance.
Le stérilet au cuivre peut également être utilisé par toutes les femmes comme contraceptif d’urgence dans les cinq jours qui suivent un rapport à risque (le cuivre rend les spermatozoïdes inactifs). On se le procure en centre de planification familiale ou en pharmacie sur ordonnance, et c’est le médecin généraliste, le gynécologue ou la sage-femme qui le place dans l’utérus pendant la consultation. Il coûte 30,50 euros et est remboursé à 65 % par l’Assurance maladie.

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

ARTICLES RÉCENTS