La contraception d’urgence

, par  Delphine Delarue

Un préservatif qui se déchire ou qui glisse, une pilule oubliée, un diaphragme mal positionné… : autant de situations qui peuvent conduire à une grossesse non désirée. Heureusement, la pilule du lendemain permet de réduire les risques. Constituée de progestérone, elle retarde l’ovulation et empêche l’implantation de l’œuf dans l’utérus. Il en existe deux types : la pilule au lévonorgestrel (lévonogestrel Biogaran ou Norlevo) et celle à l’ulipristal acétate (Ellaone). La première doit être prise jusqu’à soixante-douze heures après le rapport sexuel non ou mal protégé et la seconde jusqu’à cent vingt heures après. Les mineures peuvent se procurer la pilule au lévonorgestrel dans toutes les pharmacies, auprès d’une infirmière scolaire ou dans un centre de planification familiale, sans ordonnance et de façon anonyme et gratuite. Pour les majeures, elle coûte environ 7,40 euros et est remboursée à 65 % par l’Assurance maladie sur présentation d’une ordonnance. La pilule à l’ulipristal acétate, également gratuite pour les mineures et remboursée à 65 % pour les autres, n’est quant à elle accessible que sur ordonnance.
Le stérilet au cuivre peut également être utilisé par toutes les femmes comme contraceptif d’urgence dans les cinq jours qui suivent un rapport à risque (le cuivre rend les spermatozoïdes inactifs). On se le procure en centre de planification familiale ou en pharmacie sur ordonnance, et c’est le médecin généraliste, le gynécologue ou la sage-femme qui le place dans l’utérus pendant la consultation. Il coûte 30,50 euros et est remboursé à 65 % par l’Assurance maladie.

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS