L’Assurance maladie lance un podcast sur le numérique en santé

, par  Constance Perin

Pour rendre compte du grand chamboulement lié à la digitalisation de la santé et en analyser les enjeux, l’Assurance maladie lance ce mois-ci son premier podcast, dénommé « De l’autre côté de l’écran ». Les deux premiers épisodes sont déjà en ligne, et les trois autres seront publiés tous les mois, jusqu’en janvier 2023.

Centralisation des données de santé, téléconsultation, open data, lancement de Mon Espace santé… aujourd’hui, le numérique investit de plus en plus le système de santé. Pour en révéler les principaux enjeux, l’Assurance maladie a lancé, le 20 octobre dernier, son premier podcast sur le numérique en santé. Se voulant pédagogique et ludique, cette création sonore s’intéresse aux impacts de la numérisation dans le milieu de la santé, tant pour les assurés que pour ses acteurs.

Chacun des cinq épisodes de cette série exploreront un enjeu majeur de la numérisation de la santé : la construction du système numérique de soin, la transformation de la relation médecin/patient, la régulation des données de santé, la lutte contre l’illectronisme et enfin l’ouverture des données de santé.

Durant une vingtaine de minutes, le récit explicatif est entrecoupé de séquences plus humoristiques rendant hommage aux héros du cinéma comme Indiana Jones ou James Bond. Il fait aussi la part belle aux témoignages de professionnels, à savoir un représentant de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) et des acteurs-clés de cette transformation : délégué ministériel, représentant du Conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom) ou de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil)…

Deux épisodes déjà disponibles

Les deux premiers épisodes sont d’ores et déjà en libre écoute sur le site assurance-maladie.ameli.fr et sur certaines plateformes de podcasts.
Au cours du premier épisode intitulé Les aventuriers du système de santé numérique, les deux intervenants, à savoir Thomas Fatôme, directeur général de la Cnam et Dominique Pon, délégué ministériel au numérique en santé au moment de l’enregistrement, apportent leur éclairage sur la politique publique d’e-santé et sa stratégie d’accélération. Ils reviennent notamment sur la reprise, en 2018, du dossier médical numérique par l’Assurance maladie, puis du lancement de Mon Espace santé, en ce début d’année.
L’objectif est double : il convient d’une part de proposer une politique publique coordonnée, imposant un cadre et des règles afin de faciliter la communication et les échanges de données entre les différents acteurs de santé. En effet, depuis une quinzaine d’années, en l’absence d’une politique publique claire, ces derniers se sont équipés de logiciels différents, ce qui tend à limiter les échanges de données et provoque potentiellement une rupture dans les parcours de soin numérique. D’autre part, à travers le lancement de Mon Espace santé, véritable coffre-fort numérique constituant la mémoire sécurisée du parcours de santé de l’assuré, les données de santé sont désormais placées entre les mains du patient, lui-même au cœur du système de soin.
Le deuxième épisode, Au service secret de la e-santé, se consacre quant à lui à la transformation numérique dans la relation patient-médecin. En quoi le numérique change-t-il la façon dont on soigne et dont on est soigné ? Pour y répondre, interviennent au cours de cet épisode Dominique Martin, médecin-conseil national de l’Assurance maladie et Stéphane Oustric, délégué général aux données de santé et au numérique au Cnom. Il y est notamment question de numérique comme accélérateur de démocratie en santé, mais aussi d’usage, d’éthique et d’encadrement.

Vers la médecine de demain

Le numérique en santé est, de fait, déjà une réalité. Il permet d’utiliser de nouveaux outils utiles qui emportent avec eux leur lot d’enthousiasme mais aussi d’inquiétudes. Car dans ce contexte dématérialisé, pas question d’oublier l’humain. Le patient reste l’acteur principal de sa santé, et le numérique doit avant tout lui être bénéfique avec une meilleure prise en charge, notamment via une amélioration de la coordination entre les acteurs de santé.
Pas question non plus d’évoluer à l’aveugle et sans limite. Certes, le numérique se présente notamment comme une solution pour lutter contre les déserts médicaux, avec un accès, par le médecin traitant, à des médecins spécialités via la télémédecine. Mais le recours à ce dispositif suppose un encadrement et une organisation définie.
En outre, certaines interrogations surgissent : le secret médical peut-il se voir menacé par les outils numériques ? Et quid de la sécurisation des données de santé, données dites sensibles ? Encore de nombreux sujets à explorer pour permettre aux acteurs de la santé et aux usagers de pleinement s’emparer de ces outils innovants.

Constance Périn

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

ARTICLES RÉCENTS