L’arrêt de travail est parfois indispensable

, par  Delphine Delarue

En cas de dépression, un arrêt de travail peut être prescrit par le médecin généraliste ou le psychiatre. Dans les épisodes modérés à sévères, les symptômes de la maladie (diminution de la concentration, de la prise d’initiative, de la mémoire, modification du comportement et des relations avec les autres) peuvent être incompatibles avec la poursuite de l’activité professionnelle. L’arrêt de travail peut même se révéler incontournable en cas de harcèlement moral ou d’activités très stressantes. Dans la majorité des cas, cependant, la mise au repos ne sera pas poursuivie au-delà de quelques semaines. « L’activité et les liens professionnels sont un élément d’équilibre et de construction de l’identité, un facteur de socialisation essentiel et un moteur de confiance en soi. Le travail peut en cela favoriser la guérison », souligne l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES). Un temps partiel thérapeutique peut notamment être envisagé dans les cas où la guérison totale n’est pas encore acquise. Celui-ci nécessite l’avis du médecin traitant, du médecin du travail et du médecin conseil de l’Assurance maladie, ainsi que l’accord de l’employeur. Cet aménagement doit par ailleurs s’inscrire dans une démarche de soins précise, envisageant à plus ou moins long terme une reprise de l’emploi à temps complet.

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)