Herpès ophtalmique : attention aux complications

, par  Aliisa Waltari

Le virus responsable de l’herpès oculaire est le plus souvent le même que celui qui entraîne l’herpès labial : le HSV-1. Au lieu de se fixer au niveau des lèvres ou des narines, il s’installe dans l’œil. Quand le virus se réveille, les premiers symptômes ressemblent à ceux d’une conjonctivite : un œil rouge, irrité, une sensation de grains de sable et des paupières gonflées. Le HSV-1 attaque la cornée et provoque une kératite herpétique, c’est-à-dire une inflammation. L’acuité visuelle peut alors baisser, et l’œil, devenir très douloureux et craindre la lumière. Il faut consulter un ophtalmologiste le plus rapidement possible ou se rendre aux urgences. La poussée se traite efficacement à l’aide d’anti-herpétiques par voir orale, mais si on laisse le virus agir, la cornée peut être détruite en quelques jours. L’iris, le cristallin et la rétine risquent également d’être atteints, ce qui cause des dommages irrémédiables.
Si le traitement est efficace pour stopper les poussées, il ne protège pas de la récidive : il faut donc rester particulièrement vigilant dès l’apparition des premiers symptômes. A savoir également : plusieurs épisodes successifs d’herpès oculaire mal traités peuvent laisser des cicatrices opaques sur la cornée et entraîner une baisse irréversible de la vision.

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS