Hépatite B : simplifier le dépistage grâce aux tests rapides

, par  Delphine Delarue

La Haute Autorité de santé (HAS) recommande l’utilisation des tests rapides d’orientation diagnostic (TROD) pour améliorer le dépistage de l’Hépatite B.

Vers un dépistage simplifié de l’hépatite B. La Haute Autorité de santé (HAS) vient de recommander l’utilisation des tests rapides d’orientation diagnostic (TROD) comme cela se fait déjà pour le VIH ou l’hépatite C. L’objectif : toucher les populations « particulièrement exposées, insuffisamment dépistées ou éloignées des structures de soins », précise la HAS. Actuellement en France, environ 280 000 personnes seraient atteintes par cette maladie transmissible par voie sexuelle et sanguine, et plus de la moitié (55%) ignoreraient leur état. Très simple d’utilisation (le TROD ne requiert qu’une goutte de sang prélevée par microponction au bout du doigt), ces tests rapides présentent « l’avantage de pouvoir être utilisés dans un cadre non médicalisé, par le biais de structures associatives et médico-sociales, qui agissent au plus près des personnes à risque », c’est à dire les personnes originaires des zones à risque (Afrique subsaharienne et est de l’Asie), celles ayant des comportements sexuels à risque, les usagers de drogue, et l’entourage des personnes infectées. La réalisation d’un TROD dans ce type de structure peut également être l’occasion de diffuser des messages généraux de prévention et de réduction des risques, estime la Haute Autorité. Enfin, toujours selon la HAS, un tel test est « plus facile et plus acceptable qu’un prélèvement veineux pour les personnes à dépister ».
Dispositif complémentaire
Dans tous les cas, que le résultat soit positif ou négatif, une confirmation devra ensuite être effectuée par un test classique réalisé en laboratoire à partir d’une prise de sang (test Elisa, le test de référence). L’avantage du TROD est surtout d’emmener les personnes à risque vers la prévention, le dépistage et la vaccination classique, des dispositifs auxquels elles échappent traditionnellement de par leur situation d’exclusion. Aujourd’hui, le HAS souhaite surtout aller plus loin en évoquant l’idée d’une stratégie de dépistage combinée VIH/hépatite B et C s’appuyant sur les TROD. Les populations à risque sont en effet souvent « co-infectées par ces virus et ont en commun certains facteurs de risque de contamination (par voie sanguine et sexuelle). » Enfin, pour améliorer encore le dépistage, la Haute Autorité recommande « qu’un plus grand nombre d’associations volontaires puissent participer au dépistage et disposer de formations élargies aux infections sexuellement transmissibles (IST) et à la vaccination ».

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

ARTICLES RÉCENTS