Handicap : le gouvernement veut apporter des solutions aux familles

, par  Isabelle Coston

La cinquième conférence nationale sur le handicap a été pour le gouvernement l’occasion de faire un bilan et de présenter sa politique d’accompagnement des personnes en situation de handicap.

Au cours de la conférence nationale sur le handicap, qui s’est tenue mardi 11 février à Paris, le président de la République, Emmanuel Macron, a dressé le tableau de la situation en France avant de brosser les grandes lignes des actions futures à mettre en place pour faciliter la vie des personnes concernées ainsi que de leur famille. Scolarisation des enfants, emploi, retraite, accessibilité, accompagnement, etc., les chantiers sont nombreux. Il a ainsi annoncé le déblocage de six cents millions d’euros supplémentaires, qui seront investis sur de nouveaux engagements en faveur des personnes en situation de handicap. Trois milliards d’euros avaient déjà été engagés entre 2017 et 2020.

Favoriser l’inclusion sociale, dès l’école

Premier engagement : mettre fin à la déscolarisation des enfants souffrant de handicap. Après avoir affirmé qu’« il n’y [avait] pas d’un côté les personnes en situation de handicap et de l’autre celles que le destin […] aurait épargnées », le chef de l’Etat a en effet rappelé que « plus aucun enfant » handicapé ne doit être laissé « sans solution de scolarisation à la rentrée de septembre ».
Le gouvernement s’engage donc à ouvrir « 45 nouvelles unités d’enseignement autisme [qui] viendront porter à 270 celles déjà prévues par la stratégie nationale sur le quinquennat », avant d’ajouter que : « tous les enseignants seront formés fin 2020. À compter de 2021, la durée d’accompagnement spécifique pour les enfants les plus en difficulté sera renouvelable 12 mois. » Étant donné le manque cruel d’accompagnants, qui est d’ailleurs « le vrai sujet », selon Emmanuel Macron, ce dernier promet la création, d’ici à 2022, de 11 500 nouveaux postes d’accompagnants, qui viendront s’ajouter aux 66 000 prévus à la fin de l’année.
Le président a également confirmé la mise en place d’un numéro d’appel unique (le 360) pour venir en aide aux familles et la création de 1 000 places supplémentaires dans les établissements spécialisés.

Une mise au point sur les aides financières

Il a par ailleurs tenu à rassurer les associations au sujet de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) versée à 1,2 million de personnes. Elle ne sera « jamais transformée, diluée ou supprimée », a-t-il affirmé. Il a aussi expliqué que le dispositif de la prestation de compensation du handicap (PCH), qui permet de financer des aides, sera étendu dès l’an prochain, de manière à couvrir les aides ménagères, mais aussi l’assistance apportée par un tiers à un parent handicapé pour s’occuper de son jeune enfant.
Du côté de l’emploi, le gouvernement indique que : « dès 2020, le plafond d’heures pour le cumul de l’AAH avec des contrats à temps partiels sera relevé de 17,5 heures à 24 heures. L’accès aux « emplois passerelles » (CDD Tremplin) vers le milieu ordinaire de travail sera facilité. Concernant l’apprentissage, l’objectif est de 10 000 apprentis d’ici à 2021. »

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

ARTICLES RÉCENTS