Généralistes : à quand la consultation à 30 euros ?

, par  La rédaction

La consultation chez le généraliste pourrait coûter 25 euros, au lieu de 23 actuellement ? C’est en tout cas ce que visent deux syndicats de médecins généralistes, qui prônent un passage en force afin de peser sur les prochaines négociations des tarifs de base avec l’Assurance maladie pour la période 2017-2021. MG France (Fédération française des médecins généralistes), premier syndicat de généralistes du pays, et l’Union nationale des omnipraticiens français (Unof-CSMF), dans un communiqué publié le 4 janvier, demandent aux médecins de secteur 1 d’augmenter unilatéralement le montant de leur consultation de 23 à 25 euros, car, disent-ils, « le médecin généraliste français, avec un revenu net de 26 euros de l’heure, a le revenu européen le plus bas des médecins généralistes ». L’Unof-CSMF souhaiterait même aller plus loin en passant la consultation à 30 euros. En plus de la « désobéissance tarifaire », les syndicats appellent aussi à la « désobéissance administrative » : ils incitent les médecins à ne pas appliquer le tiers payant, en refusant la carte Vitale de leurs patients et en leur délivrant des feuilles de soins, afin de compliquer le travail des CPAM, déjà débordées.

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

ARTICLES RÉCENTS