Troubles auditifs : un Français sur dix est concerné

, par  La rédaction

Un Français sur dix entend mal, selon les dernières estimations rapportées par Le Parisien le 26 octobre dernier. Face à ces chiffres, les médecins alertent sur la nécessité d’un dépistage dès l’apparition des premiers signes de dégradation des capacités auditives. La perte de l’audition, qui est progressive et irréversible, peut en effet entraîner un isolement social et une baisse des facultés mentales. Sur les 6 millions de Français qui connaissent des problèmes d’audition, seuls 1,5 million portent un appareil. Ces troubles, généralement causés par le vieillissement de l’oreille (presbyacousie), sont désormais de plus en plus fréquents chez les jeunes. Pour les prévenir, les médecins conseillent de préserver son audition en modifiant ses habitudes d’écoute : les jeunes, particulièrement, ont tendance à écouter de la musique au casque à un niveau de décibels beaucoup trop élevé. Une fois les dommages causés, on ne peut plus revenir en arrière.

DOSSIERS

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)