« Fluctuat nec mergitur* »

Le mot du président

Nous regrettons de constater encore un taux de renoncement aux soins de 62 %**. Cela signifie que la majorité d’entre nous sommes contraints de faire passer notre santé au dernier plan. Nous sommes consternés que le système de protection sociale français, envié par tant d’autres pays, en soit encore à contraindre ses bénéficiaires à renoncer de se soigner. L’environnement économique global a sans doute une part de responsabilité, mais regardons le problème avec lucidité. Que pouvez-vous faire face à des soins de plus en plus chers ou lorsque vous êtes confronté à des dépassements d’honoraires ou à des restes à charge allant au-delà de l’entendement ?
En ce qui nous concerne, la solidarité est et demeurera la valeur phare d’Avenir Mutuelle. C’est la raison pour laquelle son fonds d’action sociale a fait évoluer son intervention. Vous avez pu lire cela dans le dernier numéro de votre magazine. Vous pouvez compter sur votre mutuelle pour vous accompagner. Face aux difficultés économiques liées à un problème de santé, contactez-nous : notre service d’assistance est à votre écoute et a vocation à vous accompagner, spécialement dans les moments difficiles.
Cela relève de « l’héroïsme », aujourd’hui, de maintenir un service de qualité et encore plus de progresser, tant la pression réglementaire, fiscale et concurrentielle brise tout élan optimiste et conquérant. Cette période de l’année est propice au bilan du fait de l’exercice annuel de clôture des comptes. L’action de votre mutuelle se poursuit, non sans efforts, mais avec courage, et ce malgré le climat pour le moins difficile qui règne dans l’environnement de la protection sociale en France. Nous sommes fiers !
En cette période de l’année où le printemps sait nous faire languir, Avenir Mutuelle poursuit son action, avec bienveillance, pour être toujours au plus proche de vos besoins : un numéro de téléphone national unique et gratuit ; un accueil physique plus efficace et chaleureux ; un service d’action sociale encore plus à l’écoute. Ces nouveautés illustrent notre seule ambition : mieux vous servir.

 

Claude Delaveau, président d’Avenir Mutuelle

* « Il est battu par les flots, mais ne sombre pas », devise de la ville de Paris.
** « Les Français et leur budget santé », baromètre OpinionWay, janvier 2016.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

ARTICLES RÉCENTS