Le numérique pour prendre soin de sa santé

, par  Léa Vandeputte

Le ministère de la Santé vient de lancer une campagne de promotion de la e-santé. Celle-ci a pour objectif de présenter les avantages du numérique pour la prévention des maladies et la prise en charge de la santé.

« Oui à la e-santé », c’est le nom de la nouvelle campagne nationale de communication organisée par le ministère des Solidarités et de la Santé et l’Agence du numérique en santé (ANS). L’enjeu est « de montrer les avantages de la e-santé pour les usagers mais également pour les professionnels de santé ».

Des outils pour se faciliter la vie

Pour appuyer la campagne qui se décline dans la presse quotidienne régionale, nationale et magazine, le site Ouialaesante.fr a été créé. On y trouve une liste de questions pratiques : « Et si on pouvait consulter son médecin sans avoir à se déplacer à son cabinet ? », « Et si le numérique pouvait changer notre expérience de l’hôpital ? », « Et si toutes les Françaises et tous les Français pouvaient profiter des avantages que le numérique apporte à leur santé ? ». La réponse est toujours la même : c’est possible grâce au numérique. Pour convaincre les plus réticents, une websérie intitulée « Parlons e-santé » sera également diffusée sur le site. Elle présentera les différents dispositifs qui existent pour prendre soin de sa santé : la téléconsultation, la messagerie sécurisée, le dossier médical numérique… « Des outils nécessaires et essentiels pour améliorer le parcours de soins de tous les Français, et faire avancer la e-santé en France », estime le ministère.

Préparer l’arrivée de Mon espace santé

Cette campagne permet de préparer la mise en place en 2022 de Mon espace santé. Cette plateforme numérique sera disponible pour tous les Français. Elle permettra d’accéder à une version améliorée du dossier médical partagé (DMP) qui regroupe ses documents de santé, d’utiliser une messagerie sécurisée pour échanger avec ses professionnels de santé ou encore de consulter un agenda électronique qui récapitule ses rendez-vous médicaux. L’objectif du gouvernement est que les Français s’emparent de ce nouvel outil pour faire oublier le succès mitigé du DMP, qui ne comptabilisait en 2020 que 9 millions d’inscrits.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

ARTICLES RÉCENTS