En 2021, les prestations santé versées par les complémentaires ont bondi pour atteindre 31,6 milliards d’euros

, par  Constance Perin

L’année dernière, les prestations versées au titre de la santé par les organismes complémentaires ont augmenté de 11,6 %, précise le dernier rapport de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

Cotisations collectées, prestations reversées, charges de gestion, rentabilité… le dernier rapport de la Drees s’intéresse à la situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé sur l’année 2021. Cela concerne en majorité les mutuelles, mais aussi les entreprises d’assurances et les institutions de prévoyance. Une année notamment marquée par une hausse des prestations sensiblement plus élevée que celle des cotisations.

Le montant des prestations en hausse

En 2021, la consommation de soins et de biens médicaux représente 226,7 milliards d’euros, + 7,9 % en un an, ce qui en fait la plus forte hausse depuis 30 ans. Même tendance pour les soins hospitaliers publics et privés qui enregistrent une progression de 6,2 %, qui s’explique notamment par l’accroissement des rémunérations des personnels et les surcoûts liés à la crise du Covid-19.
En même temps, les prestations versées au titre de la santé par les organismes complémentaires ont augmenté de 11,6 %. Cela équivaut à un total de 31,6 milliards d’euros, contre 28,3 milliards d’euros en 2020 (hors contribution exceptionnelle liée à l’épidémie de Covid-19). « Cette forte augmentation s’explique notamment par un effet de rattrapage après la baisse de 2020 liée à la diminution globale de la consommation de soins et biens médicaux, notamment lors du premier confinement  », explique la Drees.

80 % des cotisations ont été reversées aux assurés

Parallèlement, les cotisations en santé ont elles aussi augmenté l’année dernière de 3,1 %, pour atteindre une enveloppe de 39,4 milliards d’euros, avec une hausse particulière pour les institutions de prévoyance (+ 7,7 %, soit 0,5 milliard d’euros). En outre, les cotisations des mutuelles repartent elles aussi à la hausse en 2021, après leur chute en 2020 (+ 0,1 milliard d’euros, soit + 0,3 % contre - 1,6 % en 2020). Celle-ci est «  atténuée à la marge par la fin de montée en charge de la réforme de la complémentaire santé solidaire, qui a induit une baisse des cotisations perçues par les organismes complémentaires en 2021 par rapport à 2020 », précise la Direction. Au total, 80 % de ces cotisations ont été reversées aux assurés sous forme de prestations ; les 20 % restants couvrent les charges de gestion des organismes. « Ces chiffres de la Drees montrent bien que les mutuelles sont aux côtés de leurs adhérents pour financer leurs dépenses de santé. », a commenté le président de la Mutualité française, Éric Chenut dans un communiqué.

Les organismes actifs en santé «  financièrement solides »

Selon le rapport 2022, les organismes exerçant une activité d’assurance santé ont été « financièrement solides » l’année dernière, puisqu’ils ont, en moyenne, dégagé des excédents s’élevant à 3 % de leurs cotisations. La Direction constate enfin une concentration du marché de la complémentaire, puisque depuis les années 2000, le nombre d’organismes exerçant une activité santé est passé de 428 à 417 (dont 288 mutuelles). « Le nombre de mutuelles a été divisé par cinq depuis 2001 et celui des institutions de prévoyance par deux  », précise la Drees, une tendance qui se confirme en 2021.
L’année dernière, la dépense courante de santé s’élevait à 307,8 milliards d’euros, soit 12,3 % du produit intérieur brut (PIB).

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

ARTICLES RÉCENTS