Du sport sur ordonnance à Biarritz

, par  Vanessa Pageot-Françoise

La ville de Biarritz emboîte le pas de Strasbourg et de Blagnac dans la prescription médicale de sport. Si les initiatives alsacienne et midi-pyrénéenne s’adressaient aux personnes atteintes d’une maladie chronique, la ville basque cible les sédentaires en bonne santé.

Le coup d’envoi du Pass’sport santé à Biarritz a été donné le 19 mai dernier. Il s’agit d’une prescription médicale de l’activité physique, expérimentée pendant six mois. Le public ? Des Biarrots de plus de 18 ans, sans pathologie particulière, mais sédentaires. Au total, les 25 médecins généralistes participants devraient suivre entre 250 et 500 personnes. « On sait que la sédentarité est un facteur de risque à lui seul, de maladies cardiovasculaires par exemple », déclare le docteur Guillaume Barucq, adjoint du maire de Biarritz, chargé de l’environnement et de la santé. Il fait ainsi référence à l’étude américaine du Medical College of Wisconsin qui conclut qu’une personne assise onze heures par jour augmente de 40 % le risque de mort prématurée par rapport à une autre qui n’est assise que quatre heures.

Un peu de stand-up paddle ?

Concrètement, deux consultations sont nécessaires avant de commencer le programme de sport. « Lors d’un premier rendez-vous, le praticien identifie un patient volontaire qui gagnerait à pratiquer une activité physique, explique le docteur Barucq. Il lui donne un podomètre pour évaluer concrètement sa mobilité, avant de le revoir, une semaine après, pour un entretien. » C’est à ce moment-là qu’il délivre une ordonnance pour le sport. Soit il oriente directement le patient vers une activité physique définie, soit celui-ci passe par l’une des sept associations sportives locales partenaires, où un éducateur médico-sportif définira un programme personnalisé étalé sur douze séances.
Les sports intégrés au programme sont très variés : Pilates, marche nordique, stretching ou stand-up paddle (« surf debout à la rame »). « C’est une discipline très complète, qui fait travailler autant l’endurance que l’équilibre ou le renforcement musculaire », souligne l’adjoint au maire, lui-même pratiquant convaincu de stand-up paddle.

Financement public-privé

Le financement est assuré par un mixte public-privé, avec la participation de la ville de Biarritz, de Pasteur Mutualité et de Chèque Santé. Sur les 50 euros que coûtent les douze séances de sport, 40 euros sont ainsi pris en charge, le patient ne déboursant « que » 10 euros. Le programme est par ailleurs soutenu par l’agence régionale de santé (ARS) Aquitaine, la CPAM et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES).
Quant à l’avenir de ce projet, le docteur Barucq le voit grand : « Nous aimerions l’étendre à toute l’agglomération Côte basque-Adour, qui regroupe les villes de Biarritz, d’Anglet et de Bayonne, soit un bassin de population de 123 000 personnes, voire, pourquoi pas, que ce projet fasse tache d’huile avec une portée nationale. »

Source
- « Biarritz expérimente le sport sur ordonnance pour les patients sédentaires », Coline Garré, Lequotidiendumedecin.fr, 19 mai 2015.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Toutes les solutions pour bien vieillir à la maison

Près de neuf personnes sur dix souhaitent vieillir chez elles le plus longtemps possible. Le maintien à domicile, encouragé par les pouvoirs publics, permet le plus souvent de conserver l’autonomie et de retarder la dépendance. Il est aujourd’hui possible par la mise en place de plusieurs aides, à la fois matérielles et humaines. Mais, même s’ils ont le mérite d’exister, ces dispositifs manquent de lisibilité. On fait le point pour vous.

Voyage au cœur des poumons

Jamais la respiration, cette fonction si naturelle, n’avait fait autant parler d’elle en ces temps de masques et de Covid-19. Avec ce virus qui les affecte directement, nos organes respiratoires sont mis sur le devant de la scène médicale. Profitons-en pour explorer nos si précieux poumons.
Les (...)

Maladie chronique : comment « gérer » les douleurs ?

Être atteint d’une maladie chronique est déjà une lourde épreuve. Malheureusement, aux complications et aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie s’ajoutent très souvent des douleurs. Ces dernières, qui évoluent au fil des années en même temps que la pathologie, peuvent devenir de plus en (...)

ARTICLES RÉCENTS