Patients hospitalisés, donnez votre avis

, par  Léa Vandeputte

Les malades séjournant dans les hôpitaux et cliniques français sont appelés à répondre à un questionnaire en ligne à l’issue de leur hospitalisation. Les données recueillies serviront à calculer pour chaque établissement un score de satisfaction qui sera publié en décembre 2016.

Les patients hospitalisés pendant au moins quarante-huit heures dans l’un des 1 511 établissements de santé français ayant une activité de médecine, de chirurgie ou d’obstétrique sont invités à donner leur avis sur leur séjour grâce à un questionnaire de satisfaction. Depuis le lancement de l’opération, en septembre dernier, 50 000 personnes y ont participé. Pour améliorer le taux de réponse et faire connaître le dispositif, la Haute Autorité de santé (HAS) et le Collectif interassociatif sur la santé (Ciss) se mobilisent et rappellent que « recueillir la satisfaction des patients est aujourd’hui incontournable pour mesurer et améliorer la qualité des soins dans les établissements de santé ».

Un questionnaire envoyé par e-mail

En pratique, chaque patient est invité, lors de son admission, à communiquer son adresse électronique. S’il est hospitalisé au moins quarante-huit heures, il recevra, deux semaines après sa sortie, un e-mail avec un lien vers le questionnaire. Ce dernier, sécurisé et complètement anonyme, est composé d’une soixantaine de questions. Il reste accessible pendant les douze semaines qui suivent la sortie de l’établissement de santé. Au fil des questions, le patient est interrogé sur son accueil, sa prise en charge (information, délais d’attente, respect de l’intimité et de la confidentialité, gestion de la douleur...), sa chambre, ses repas et l’organisation de sa sortie. Il peut ensuite exprimer son opinion générale sur son hospitalisation.

Des résultats publiés fin 2016

A partir des réponses recueillies, l’indicateur « e-Satis » mesure l’expérience et la satisfaction des patients hospitalisés en se basant sur des critères de qualité des « composantes humaines, techniques et logistiques de leur prise en charge ». Puis, un score est attribué à chaque établissement de santé. Les résultats seront publiés en fin d’année sur le site Scopesante.fr (voir également notre rubrique « La santé sur Internet- »). Ils permettront « à chaque Français de connaître le niveau de satisfaction obtenu par chaque établissement et de comparer les établissements de santé entre eux » et « aux hôpitaux et cliniques de connaître l’avis de leurs patients et de s’améliorer », précise la HAS.

Sources

« Satisfaction des patients hospitalisés : donnez votre avis en quelques clics ! », Haute Autorité de santé (HAS), communiqué de presse-, 14 avril 2016.

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)

ARTICLES RÉCENTS