Donner à manger à ses neurones

, par  Vanessa Pageot-Françoise

Bernard Doutres, pharmacien, conseille dans Un cerveau au top* de respecter le dicton populaire « Manger comme un roi le matin, comme un prince le midi et comme un pauvre le soir ». Il préconise, notamment aux étudiants, un petit-déjeuner riche en glucose afin d’éviter le « coup de pompe » du milieu de matinée : une grosse tranche beurrée de pain complet, au levain, à l’épeautre ou multicéréales ; une tranche de jambon blanc ou cru ou un œuf (au plat, en omelette ou à la coque) ; un morceau de fromage à pâte dure (emmental, comté, etc.) d’environ 50 grammes ou un yaourt nature ; un fruit de saison ; une boisson (thé, café, tisane, eau ou jus de fruit pressé). Pour les autres repas de la journée, privilégiez les fruits et les légumes pour les polyphénols et la vitamine C (kiwi, agrumes, fruits rouges, chou), le poisson et les crustacés pour leurs apports en zinc et en sélénium, les amandes et les noix pour les oméga 3 et la vitamine E, ainsi que les protéines, présentes dans la viande rouge ou blanche, la volaille et le poisson.

* Un cerveau au top, de Bernard Doutres. Thierry Souccar éditions (190 pages, 9,90 euros).

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)