Coronavirus : le monde mutualiste reste solidaire

, par  Léa Vandeputte

Alors que les Français sont confinés chez eux pour limiter la propagation du coronavirus, la communauté mutualiste se fait le relais des consignes des autorités sanitaires. Les services de soins et d’accompagnement mutualistes sont également mobilisés pour prendre soin des plus vulnérables.

« La Mutualité Française s’engage pleinement pour faire face à la crise sanitaire que traverse notre pays » : tel est le message essentiel qu’a fait passer le président, Thierry Beaudet, dans une vidéo publiée le 13 mars. « Les adhérents, salariés et professionnels de santé mutualistes sont et seront présents dans cette période, fidèles aux valeurs de solidarité et de fraternité de notre mouvement », a-t-il souligné quelques jours avant que le président de la République annonce que les déplacements des Français sont réduits au « strict nécessaire dès mardi midi [le 17 mars, NDLR], pour quinze jours au moins ».

Faire attention aux plus fragiles

« Tous les soignants mutualistes sont mobilisés sur le terrain pour faire face à cette crise exceptionnelle », a indiqué Thierry Beaudet. Le monde mutualiste compte en effet 2 800 établissements et services de soins, ce qui en fait le premier réseau sanitaire et social à but non lucratif de France. Ces 221 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) notamment font l’objet de la plus grande attention : « La Mutualité Française accompagne […] en particulier les structures et services accueillant des personnes âgées, et des personnes en situation de handicap, afin de les aider dans la gestion de l’épidémie et les informer sur les recommandations, informations et conduites à tenir. »

Entre fermetures et maintien des services

Les établissements d’accueil du jeune enfant et les centres d’optique et d’audition, par exemple, sont en revanche fermés jusqu’à nouvel ordre, conformément aux directives du gouvernement. Il en va de même pour toutes les manifestations autour de la prévention et de la promotion de la santé qui sont soit annulées, soit reportées. Les pharmacies mutualistes poursuivent quant à elle leurs missions et certaines proposent en complément un service de livraison à domicile pour les plus fragiles. Enfin, dans les mutuelles, les services s’organisent pour assurer la continuité des remboursements et des prises en charge pour les adhérents.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Le foie, l’allié de notre santé

Alors qu’on le considère moins que le cœur ou les poumons, le foie, véritable dépollueur de notre organisme, est impliqué dans plus de 300 fonctions essentielles à notre vie.

Epigénétique : comment l’environnement influence nos gènes

Selon des études récentes, l’air que nous respirons, ce que nous mangeons, notre activité physique ou l’exposition au stress auraient un impact direct sur le fonctionnement de nos cellules. En laissant des traces sur notre ADN, notre environnement pourrait favoriser le développement de maladies. (...)

Un autre regard sur les maladies mentales

Dépression, anorexie, troubles bipolaires, phobies, schizophrénie… Actuellement, 12 millions de Français souffriraient de troubles psychiques. Pourtant, les maladies mentales restent encore l’objet de préjugés tenaces qui stigmatisent les patients et les isolent à la fois socialement et (...)

Vie affective et sexuelle : une affaire d’éducation

Inhérente à la vie affective, la sexualité est source de découverte à tout âge. Les enfants comme les adolescents, qui se posent de nombreuses questions à ce sujet, devraient pouvoir trouver à chaque fois des réponses adaptées. Car l’éducation affective et sexuelle est un enjeu important de vie en société, (...)