Complémentaire santé : quelles obligations pour les entreprises ?

, par  Mutuelle complémentaire d’Alsace

Généralisation de la complémentaire santé, contrat « responsable », panier de soins minimal… : quelles sont les nouvelles obligations des dirigeants d’entreprise et comment peuvent-ils y répondre ? La MCA leur propose des solutions.

La généralisation de la complémentaire santé, encore une nouvelle réglementation ? Comment choisir une bonne couverture santé pour mon entreprise et surtout pour mes salariés ? Quel en sera l’impact financier ? Qui m’accompagnera dans la mise en place de cette réglementation ? Autant de questions que se posent les responsables de TPE, PME, PMI.
La Mutuelle Complémentaire d’Alsace (MCA) apporte des solutions simples à mettre en œuvre et propose une couverture collective conforme aux obligations légales tout en prévoyant des garanties renforcées facultatives, laissées au choix des salariés. Faire confiance à la MCA, c’est l’assurance d’une démarche d’adhésion simplifiée pour les entreprises qui souhaitent une solution optimale, de type « clé en main », leur permettant en outre de bénéficier des exonérations sociales et fiscales prévues par la réglementation.

Ils témoignent

K. M., experte en comptabilité et stratégie d’entreprise, crée son cabinet en 2012. Deux ans après, elle emploie deux salariés et gère les dossiers de plus de quatre-vingts entreprises de toutes tailles. Bénéficiant d’une complémentaire santé par le biais de son époux, elle ne s’était pas posé la question d’une mutuelle d’entreprise. Apprenant que la complémentaire santé serait obligatoire au plus tard le 1er janvier 2016 pour toutes les entreprises du secteur privé, elle a décidé d’anticiper cette date butoir et de souscrire une complémentaire pour ses deux salariés. « Autant faire une démarche volontaire, plutôt que de subir, et mettre en place un contrat orienté selon nos spécificités. Peu importe la taille de la société, tous les chefs d’entreprise devront financer au moins 50 % de la couverture minimale pour l’ensemble de leurs salariés. » Après avoir étudié plusieurs propositions, K. M. a retenu la MCA pour son offre collective claire, en parfaite adéquation avec les obligations de l’employeur et les besoins des salariés.
• Lorsque V. G. a repris l’entreprise familiale, dans les années 80, il s’est entouré d’une équipe engagée. Forte d’une dizaine de personnes spécialisées en aéraulique (fabrication et fourniture de ventilateurs plastiques à usage industriel et professionnel), l’entreprise a conservé une dimension humaine, qui lui permet de s’impliquer pleinement dans chacune de ses missions. Toutes les équipes d’intervention sont réactives, flexibles et dotées d’importants moyens techniques. C’est avec cette même optique que V. G. a décidé de souscrire une mutuelle d’entreprise pour ses dix salariés. Il a ainsi anticipé l’entrée en vigueur de la généralisation de la complémentaire santé – la mutuelle d’entreprise devient en effet obligatoire pour toutes les ­sociétés du secteur privé à partir de 2016. V. G. voulait aussi donner un plus à son équipe, il a donc choisi la MCA, qui a su lui apporter toutes les solutions correspondant aux attentes de ses salariés, à des conditions avantageuses.

SUR LE MÊME SUJET

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

Surveiller sa santé grâce aux objets connectés

Depuis l’apparition des podomètres « intelligents », nombreuses sont les personnes qui consultent régulièrement leur Smartphone pour savoir combien de pas elles ont faits dans la journée. Les objets connectés, très populaires, ont donné une deuxième jeunesse à la prévention en apportant un aspect ludique (...)

ARTICLES RÉCENTS