Comment choisir un objet connecté ?

, par  Ciem

L’achat d’un objet connecté santé ou bien-être ne doit pas se faire sur la seule base de quelques caractéristiques techniques. Il faut aussi se renseigner sur le respect de la vie privée lié à l’utilisation des données générées par l’objet et sur les engagements du fabricant en matière de sécurité. Pour cela, une seule solution : lire les conditions générales d’utilisation. Sur Internet, certains sites de vente en ligne ou d’évaluation peuvent donner des indications sur la fiabilité des mesures réalisées, sur le confort d’utilisation et sur l’intérêt perçu par les autres utilisateurs. «  Les médecins ou les pharmaciens peuvent aussi délivrer de bons conseils  », ajoute le docteur Jacques Lucas, vice-président du Conseil national de l’ordre des médecins (Cnom) et délégué général aux systèmes d’information en santé. Enfin, vous pouvez vous adresser aux associations de patients, qui vous donneront leur avis sur les dispositifs qu’elles ont testés.

DOSSIERS

Et si c’était la thyroïde ?

Vous vous sentez énervé, stressé, fatigué et un peu déprimé ? Votre thyroïde vous joue peut-être des tours. En s’emballant ou en devenant au contraire un peu paresseuse, cette petite glande endocrine, véritable chef d’orchestre du fonctionnement de nos organes, gâche la vie de plus de 6 millions de (...)

Quand les bactéries résistent aux antibiotiques

L’antibiorésistance constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale. De plus en plus d’infections bactériennes deviennent difficiles à traiter car les médicaments perdent de leur efficacité. Chacun peut être touché, quel que soit son sexe, son âge ou son pays (...)

SOULAGER la douleur de l’enfant

Longtemps sous-estimée, voire totalement négligée, la prise en charge de la douleur chez l’enfant s’est beaucoup améliorée au cours des vingt dernières années. Elle reste cependant encore très inégale et trop souvent réduite à une simple prise de médicaments. Or, que ce soit en ville ou à l’hôpital, une (...)

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable cordon-bleu pour se faire du bien. Cuisiner est aussi un formidable moyen de partager : faire découvrir aux (...)